dimanche 30 décembre 2012

Mon Premier Carcassonne

Chez nous on est fans de Carcassonne, un grand classique dans les jeux de société, mais qui demande un certain sens de la stratégie et n'est donc pas très accessible aux plus jeunes. Alors cette année on a commandé au Père Noël Mon Premier Carcassonne, une version junior de l'original histoire de pouvoir s'amuser avec les filles (6 et 3 ans). 

Le principe de base reste le même : On pose des tuiles pour construire des chemins sur lesquels on place des petits personnages. Même s'il faut bien-sur réfléchir à la façon de poser ses tuiles, les règles sont suffisamment simplifiées par rapport à la version adulte pour que les enfants jouent seuls (fille aînée a tout de suite compris le fonctionnement du jeu), sans que les parents s'ennuient pour autant. La bonne surprise c'est que même la plus jeune (3 ans donc) peut jouer (avec parfois un petit coup de pouce des grands côté stratégie), ce qui signifie qu'on peut faire des parties avec toute la famille et c'est ben sympatoche. 

Cerise sur le gâteau, la réalisation du jeu est bien soignée, les illustrations sur les tuiles sont très mignonnes et entre deux parties on s'amuse à raconter des histoires autour des petits personnages qu'on voit courir dessus. Bref, sur le fond comme sur la forme, cette adaptation pour les plus jeunes est une réussite !

Mon Premier Carcassonne, un chouette jeu à découvrir dès 4 ans (mais les petits frères/sœurs de 3 ans peuvent participer aussi)

dimanche 23 décembre 2012

Chantons sous la pluie


  • Parce que y'a pas que les dessins animés dans la vie.
  • Parce que c'est une vibrante déclaration d'amour au cinéma.
  • Parce que scénario/musique/casting, ce film est parfait en tous points.
  • Parce que Gene Kelly pataugeant dans les flaques d'eau réalise le fantasme de chaque enfant.
  • Parce qu'en hiver rien ne vaut un dimanche sur le canapé à regarder un bon film en famille.
  • Parce que c'est Noël et que les comédies musicales c'est ce qu'il se fait de mieux pour se mettre dans l'esprit de Noël.
  • Parce que c'est un film qui rend heureux.
  • Parce que j'ai été biberonnée aux comédies musicales et que trente ans plus tard, j'ai toujours autant d'étoiles dans les yeux et dans le coeur quand je vois ce film.

  • Parce que, quoi.
Chantons sous la pluie, un film à aimer dès 6 ans et pour très très très longtemps...




mercredi 19 décembre 2012

Gang de Castors

 Hourra, j'ai trouvé un jeu dans lequel je n'ai pas besoin de tricher pour perdre. Ouf. Parce que j'ai un modèle de sizans, voyez, il n'aime pas ça du tout, perdre. Et donc on tourne autour des jeux où je peux faire mon possible pour le laisser gagner, et des fois c'est un peu moyennement rigolo pour l'adulte en fait.

Dans ce petit jeu qui ne paye pas de mine, votre but ultime est de réunir 4 castors à points qui totalisent la somme la plus petite. Vade retro les grosses cartes. Sauf que vos 4 cartes sont posées à l'envers sur la table, et qu'à part un rapide coup d'œil en début de partie pour connaître les deux cartes aux extrémités, vous ne connaissez que pouic à votre jeu.

En piochant, vous allez faire des échanges (à l'aveugle ou pas) avec les cartes de la pioche ou de la défausse, voire avec celles des voisins. Le premier qui pense avoir un jeu correct annonce le dernier tour et à la fin on retourne tout et on compte.


Et on réalise qu'on a oublié un 9 sous la troisième carte, ou qu'on s'est gourré en changeant notre 1 très astucieusement placé contre un 5 piqué à l'un des voisins.
Damned.
Il a encore gagné.

dimanche 9 décembre 2012

Je veux mon chapeau

Dans la série, "simple et efficace", aujourd'hui je vais vous parler de Je veux mon chapeau, un album au scénario qui tient en un ligne : C'est l'histoire d'un ours pas très fut'fute qui cherche son chapeau et qui demande aux animaux de la forêt si par hasard ils l'auraient vu.

  • Le renard,
  • La grenouille,
  • Le lapin (avec un chapeau sur la tête),
  • La tortue,
  • Le serpent,
  • la taupe,
  • le cerf... mais hop, hop, hop, Je l'ai vu mon chapeau !!!! 
Valà, valà, simple donc, mais redoutablement drôle et efficace, sans doute grâce à de beaux dessins épurés mais très expressifs et aussi une dernière réplique bien trouvée...

Je veux mon chapeau, de Jon Klassen, un album bien marrant à lire dès trois ans.

dimanche 2 décembre 2012

Le festin de Noël

C'est l'histoire du loup, du renard, et de la belette, que l'on n'entend pas chanter, mais qui décident à l'approche des fêtes de s'organiser un gueuleton mémorable. Et c'est au renard que revient la mission d'aller piquer la plus belle dinde de la ferme du coin et prévision dudit festin. 

Sauf que voilà une bien drôle de dinde, qui exige d'être traitée avec tous les égards dus à un futur festin : Ménage dans la tanière, redécoration du lieu dans un esprit plus festif et mitonnage de bons petits plats (pour engraisse le festin comme il se doit). Lentement, mais surement, nos compère se font à cette nouvelle vie avec cette nouvelle amie et à l'esprit de Noël qui l'accompagne, jusqu'à se retrouver fort dépourvus lorsque le jour J fut venu : 

Et si finalement on changeait de menu ?

Le festin de Noël, de Nathalie Dargent et Magali le Huche, un joli conte à déguster dès 4 ans.

dimanche 18 novembre 2012

Wokabi et Chat alors !

Aujourd'hui on va parler de deux jolis jeux qui, une fois n'est pas coutume, ne sont pas édités par Djéco, mais par Mitik, une jolie maison d'édition chez qui j'avais déjà trouvé les excellents Anim'odulos. Depuis on a aussi acquis Wokabi et Chat alors !, deux boites qui font la joie des filles pendant les trajets en train.

Le principe de chaque jeu de carte c'est qu'il peut être exploité en suivant plusieurs règles, plus ou moins complexes, à adapter à l'age de l'enfant. Par exemple les cartes de Wokabi et ses amis peuvent être utilisées comme des pièces de puzzle, il faut alors reconstituer les costumes de chacun des personnages de la boite. Ou alors on peut jouer aux sept familles, ou encore au jeu "ventres au centre" qui est une sorte de loto. 

Quant à Chat alors !, la boite contient de quoi faire un memory, un jeu du mistigri, un kem's et encore deux ou trois autres jeux (tout est bien expliqué dans la jolie notice). 

L'intérêt de ces règles variées c'est qu'il y a de quoi occuper chacune des filles (3 ans et 5ans et demi) isolément et aussi de les faire jouer ensemble. Si on ajoute à ça de très jolies illustrations, voilà deux boites qui seront de tous nos vacances et voyages pour les années à venir.



dimanche 11 novembre 2012

Youpi ! Oups ! Beurk !

Comment ça fonctionne la peur ? Et la joie ? La surprise ? Et toutes les autres émotions qui rythment notre vie quotidienne, à quoi elles servent ???

Cet album est là pour répondre aux questions que se posent les jeunes lecteurs sur le monde merveilleux des émotions. Joliment illustré avec plein de petits volets à soulever il plaira immédiatement aux plus jeunes. Chez nous fille aînée, 5ans 1/2 au compteur, ne pouvant le lire seule, nous l'avons découvert ensemble et nous avons donc discuté longuement des différentes émotions au fur et à mesure de la lecture. On a bien ri, on a appris plein de trucs (même pour les grands c'est un livre très instructif) et au final on a vraiment passé un chouette moment.

Youpi ! Oups ! Beurk ! de Muriel Zürcher, un livre pour partir à la découvertes des émotions, en solo dès 7 ans, et dès 5 ans avec les parents.

vendredi 2 novembre 2012

BataPuzzle - DJECO

L'autre aprem', c'était L'Aprem'Surprise du ptit gars. Donc après le cinoche, et le mini mcdo, hop, un tit tour vers l'enseigne qui change tout le temps de nom là... L'enfant a le droit de choisir une tite figurine - sa passion, on ne discute pas - et pis moi je choize un jeu djeco, parce que 1. c'est dans mon budget, et 2. je kiffe leurs jeux. Et là je vois BataPuzzle, que je ne connaissais pas du tout et n'avais jamais vu. Ouh, une nouveauté, ouh! Je regarde le pitch derrière, et bingo, je l'ai acheté, complètement séduite.
Pourquoi?
Parce que chez Djeco ce sont vraiment les meilleurs pour inventer des jeux super fun et malins et beaux, mais EN PLUS, ils sont balèze pour réinventer le jeu de bataille qui est il faut bien l'avouer le jeu barbant par excellence (tu as joué à la bataille avec un classique jeu de 52 cartes? tu sais de quoi je parle). Ils avaient déjà adapté la bataille dans une version pour les petits avec le très sympa BataWaf, ensuite pouf pouf, une version où tu dois être au taquet pour gagner (et te faire haïr par tes voisins) avec Batameuh, et voilà donc le ptit nouveau, BataPuzzle. Ouééééé.

Alors c'est quoi BataPuzzle? Ben tout est dans le titre! C'est un jeu de bataille avec des puzzles dedans. Mais comment c'est possib'?
Ahah. Trop facile. Ils sont forts chez Djeco je vous dis. Les cartes du jeu de bataille sont des morceaux de puzzle. Le jeu comprend 6 puzzles, de 6 cartes chacun, soit 36 cartes, déjà le côté longuet de la bataille est éliminé, youpi:

Tu peux voir comment ils sont super jolis, et donc dans la boîtes tu as 6 cartes modèle, c'est trop mignon, franchement.
Comment on joue? Facile. On distribue les cartes, 18 chacun donc. On choize un modèle de puzzle (2 si on veut, mais un seul c'est bien pour commencer). Et on commence à jouer comme à la bataille. Et si on gagne les 2 cartes, soit elles ne font pas partie du puzzle choisi et on les remet dans notre paquet, soit elles en font partie (ou au moins une) et bingo, on commence à reconstituer le puzzle. On n'a pas le droit de fouiller notre paquet initial pour voir si on a déjà nos morceaux de puzzle, non non non, et donc on peut très bien avoir tout son puzzle dans son paquet et le perdre à l'adversaire, le monde est cruel, faut s'y faire.
La carte la plus difficile à obtenir si on ne l'a pas déjà, c'est le 6, et la plus difficile à garder si on l'a déjà, c'est le 1. Ouais j'ai étudié le jeu je peux te dire, vu que les deux gars sont à fond dessus.
BataPuzzle, un jeu de bataille ET de puzzle, qu'il est vraiment bien, pour les ptits zonfants et les grands aussi, et les parents itou, à partir de quand tu sais reconnaître tes chiffres de 1 à 6, ouaip. (Ou alors avant si tu te fais aider).

Et même que oui j'ai le droit de faire la danse de la victoire quand je gagne, MÊME si ce n'est que du hasard, oh.

dimanche 14 octobre 2012

Shabadabada

Déjà qu'avant l'arrivée des nains, j'aimais bien pousser la chansonnette, mais alors maintenant c'est la Starac' tous les soirs à la maison. Les filles nous font un best-of des chansons apprises à l'école et je me fais une joie de les accompagner. Cet été j'étais donc particulièrement heureuse de découvrir Shabadabada, un petit jeu tout bête, mais qui peut occuper un moment.

Le principe est simple, on pioche une carte avec un mot, hop ! Il faut vite trouver une chanson avec ledit mot dans les paroles, et bien-entendu il faut aussi l'interpréter. La première équipe à sécher perd le point et on passe à un autre mot. Ce qui est appréciable c'est que le jeu amuse les adultes comme les enfants vu qu'on peut aussi citer des comptines ou des poèmes. Les plus jeunes pourront donc mettre à profit toutes les chansons vues en classe. Je dirais même que le fait d'avoir des enfants scolarisés confère un avantage non négligeable sur les joueurs nullipares, qui c'est la reine des chansons avec escargot ou grenouille dedans ? C'est Bibi !

Shabadabada, pour chanter avec des enfants (et des grands), ça marche dès trois ans (on peut chanter faux c'est pas grave hein, c'est les paroles qui comptent).

dimanche 7 octobre 2012

Mito

Les jeux de société avec les nains c'est bien sympa, mais parfois c'est dur pour les plus jeunes de suivre toutes les règles sans tricher. Sauf si la règle dit qu'on a justement le droit de tricher ! 

C'est le cas de Mito, un jeu de cartes assez classique en apparence, le premier joueur qui pose toutes ses cartes a gagné,  mais qui autorise la triche à une condition : Faire ça bien. 

Car si on se fait pécho en train de jeter ses cartes il y a pénalité, il faut donc rester discret. Et c'est là que ça devient très drôle, parce que les enfants ont parfois une conception assez spéciale de la discrétion. Et c'est parfois difficile de réprimer un fou rire en les voyant essayer de bazarder leurs cartes en douce...

Pour en savoir plus sur ce chouette jeu, je vous recommande la démonstration en vidéo de Gigamic (l'éditeur) et la présentation en patates de Martin Vidberg.

Mito, dès 5 ans, un jeu où tricher devient rigolo.

dimanche 30 septembre 2012

Jean-Michel le caribou est amoureux

Jean-Michel le caribou des bois est un super-héros super bien équipé : Super justaucorps, super cape, super gants et super masque, rien ne lui résiste. Mais voilà qu'un jour au cours d'une mission, il rencontre Gisèle la chamelle. Gisèle, elle est belle, Gisèle, elle sent bon (le Chamel n°93), et d'un coup notre super-héros se retrouve avec une super-pétoche. Plus moyen de bredouiller un mot face à l'élue de son coeur, avouez que pour un super-héros c'est quand même un peu la super-honte !

Jean-Michel parviendra-t-il à déclarer sa flamme à la plus belle des chamelles ? Vous le saurez en lisant cette aventure trépidante et néanmoins romantique, mi-album mi-bd, qui saura plaire aux petits comme aux grands.

Jean-Michel le caribou est amoureux, de Magali Le Huche, un héros trop chou à découvrir dès 4 ans.

dimanche 23 septembre 2012

Ma première nuit ailleurs

Aujourd'hui, petit lapin doit prendre le train et le bus pour aller dormir dans une maison qu'il ne connait pas. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette perspective ne l'enchante que très moyennement... 

En fait petit lapin est même carrément furax et il tire une tronche de 10m de long. Faut dire qu'il a sacrément les chocottes et on le comprend, une première nuit ailleurs, c'est quand même rudement inquiétant quand on n'est rien qu'un tout petit lapin....

Décidément cette rentrée est placée sous le signe des lapins cro-mignons. Et même si celui-là n'est pas très souriant au premier abord, il n'en est pas moins craquant, et c'est vraiment émouvant de le voir doucement se dérider au fil de ce très joli album qui saura toucher les tout petits comme les plus grands.

Ma première nuit ailleurs, de Chiaki Okoda et Ko Okada, une très belle histoire pour les petits à leur lire s'ils doivent quitter la maison sans les parents (dès 2 ans)

dimanche 16 septembre 2012

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas

À la ferme, c'est la tradition, les oies descendent à la mare au pas cadencé... On ne sait même pas pourquoi. C'est comme ça, et puis c'est tout. Igor mène sa troupe de patte de maître.
Jusqu'au jour où Zita rejoint la troupe...

"Une-deux ! Une-deux ! Une-deux (tap) ! Une-deux (tap)"

Quoi "tap" ? Comment ça "tap" ?

Et non. Zita est une nouille de la marche au pas. Zita ne sait pas faire. Elle essaye bien d'argumenter, qu'elle n'a pas l'habitude, que ça ne sert à rien d'abord, qu'elle a été distraite par une vache qui ruminait, tout ça... Igor ne veut rien entendre et vire la dissidente.

Et...
N'insistez pas je ne vous raconterai pas la suite, mais sachez que ça se finit carrément sur internet à cette adresse : http://www.myspace.com/lapetiteoiequinevoulaitpasmarcheraupas et que franchement vous ne voulez pas rater ça !

dimanche 9 septembre 2012

Les Anim'odulos

L'automne approche à grands pas, et avec lui son long cortège de week-end pluvieux, coincés à la maison avec des nains qui s'ennuient ferme. Et tu le sais bien ami lecteur, le nain qui s'ennuie a une très légère tendance à taper sur les nerfs de son entourage adulte...

Heureusement pour toi que SuperChouette existe avec toutes ses chouettes recommandations pour occuper tes nains, même qu'aujourd'hui on va te parler d'un jeu qu'il est parfait pour occuper un long après-midi pluvieux, les Anim'odulos.

Anim'odulos kesaco ? 

Et bien c'est un ensemble de planches cartonnées d'où l'on peut détacher tout un tas de bestioles à plier et colorer. Comme les gens qui ont conçu ce truc sont super intelligents, il n'est nul besoin de ciseaux, colle ou scotch pour installer tout ça et le montage est super simple. La preuve c'est que fille aînée (5ans1/2, ne sait pas lire) a trouvé toute seule comme une grande comment faire. Et le plus beau c'est que l'installation et le coloriage de sa ménagerie l'ont occupée... Tadah ! Trois bonnes heures ! 

Franchement pour une activité manuelle sans intervention d'un adulte, c'est remarquable comme temps. En général au bout de dix minutes elle revient nous bouletiser comme quoi elle a fini/elle y arrive pas/elle s'ennuie/elle veut faire aut' chose... Bref, Anim'odulos c'est un jeu très bien pensé et en plus les bestioles finies sont super choupies, ce qui ne gâche rien (nous on les a rangé dans une boite pour les ressortir et jouer avec plus tard).

Anim'odulos, dès 4 ans, une belle idée pour occuper ton grumeau (et c'est fait par Mitik, un chouette  éditeur sur lequel je reviendrai)

mardi 4 septembre 2012

Je suis un lapin

Gros coup de coeur de ma toute petite chouette de deux ans pour cet album tout doux, tout simple. Pas vraiment d'histoire, juste un lapin qui se promène à travers la forêt et les saisons. Un prétexte pour de magnifiques dessins de fleurs et d'animaux.
Et si vous lui trouvez un air un peu rétro, c'est normal car ce livre bourré de charme date de l'après-guerre et pourtant il n'a pas pris un ride!

"Je suis un lapin" de Richars Scarry - à partir de 2 ans

dimanche 2 septembre 2012

La sorcière Rabounia

Rabounia vit peinarde entre les pages 56 et 63 du Grand recueil des histoires pour le soir. Comme toute bonne sorcière qui se respecte, elle a un sale caractère et passe ses journées à préparer des trucs ignobles (genre tartine de vers de terre et confiture de crottes de citrouille, les nains apprécieront...). Mais voilà qu'un beau matin, des cris horribles la forcent à chausser ses baskets et sortir de son histoire pour voir de quoi il retourne.

Et voilà notre sorcière face au petit lapin qui a perdu son doudou (p86), sauf que Rabounia, les lapins elle les mange, et quant au doudou, elle ne sais même pas ce que c'est. Mais pour avoir la paix Rabounia est prête à tout. Le mignon rongeur va donc lui faire découvrir le monde merveilleux du doudou, réussira-t-il à amadouer l'acariâtre sorcière ?

Voilà un drôle d'album qui se joue des codes habituels des histoires du soir, le duo improbable formé par la sorcière ronchon et le lapinou trop choupi est une belle surprise et une grande réussite !

La sorcière Rabounia, de Christine Naumann Villemin et Marianne Barcilon, une histoire pas comme les autres à déguster dès quatre ans.

dimanche 1 juillet 2012

Superchouettes Ouacances !

Et voilà, c'est reparti pour deux mois de pause pour les superchouettes mums. On se retrouve à la rentrée et d'ici là on vous souhaite plein de superchouettes moments entourés de plein d'enfants !
(et aussi quelques moments peinard tranquille pour souffler, parce que quand même faut que ça reste des vacances hein...)

dimanche 24 juin 2012

Un lion à Paris

C'est l'histoire d'un lion qui, lassé de sa savane, s'en va à la découverte de la capitale. Au début bien sur, l'indifférence des gens et la grisaille le surprennent. Mais petit à petit, le voilà qui réussira à apprivoiser la grande ville et il finira par y trouver sa place bien à lui.

Dans ce bel album très poétique, Beatrice Alemagna (dont j'adorais déjà les petits poux) nous propose une autre façon de découvrir Paris au cours d'une longue balade qui s'éloigne des sentiers touristiques habituels, mais parvient à restituer l'esprit de la ville (et de ses habitants) mieux que n'importe quel guide.

Un lion à Paris, de Beatrice Alemagna, l'histoire d'une grosse bête qui apprivoisa la grande ville, dès 4 ans.


dimanche 17 juin 2012

Les orteils n'ont pas de nom

Non mais comment c'est trop injuste ça ! Alors sous prétexte qu'ils passent la plupart de leur temps cachés au fond de nos petits souliers, les orteils n'auraient pas le droit d'avoir un nom bien à eux. Genre y'en a que pour nos petits doigts potelés dans cette maison, scandale !

Heureusement la révolte est en marche (c'est le cas de le dire tiens), et nos orteils trop longtemps ignorés ont décidé de se nommer tous seuls comme des grands puisque c'est comme ça. Couleur, numéro ou encore note de musique, les propositions de manquent pas, encore faudrait-il pouvoir se mettre d'accord à la fin...

Et voilà un bel album coloré et malin qui fera rigoler les plus petits et cogiter les plus grands, moi je prends !

Les orteils n'ont pas de nom, de Jean Leroy et Matthieu Maudet, un chouette livre cartonné à savourer dès 2 ans.

dimanche 10 juin 2012

A la douche !

On savait déjà, grace à Benoît Charlat et la Saucisse de Cornichou, que les 2-3 ans sont des êtres fourbes et retors dont le seul but dans la vie est de nous rendre fous, nous pauvres parents épuisés. Et bien grace à Emile Jadoul, on sait désormais aussi que ça ne s'arrange pas avec l'age et que dans le cas d'une fratrie c'est encore pire, vu que les petites monstres collaborent activement entre eux pour nous faire tourner en bourrique. 

La preuve dans A la douche !, un album qui nous compte les mésaventures de maman poule alors que celle-ci tente d'envoyer sa progéniture se laver...

Franchement, quand je lis ça je me demande pourquoi je m'embête encore à vous chroniquer des albums jeunesse, la vérité les gens c'est qu'il faut pas faire de gosses ! 

Mais si c'est déjà trop tard pour vous et que vous cherchez un album sympa à lire à votre marmaille, alors celui-là il est rudement chouette...

A la douche !, d'Emile Jadoul, dès 3 ans, le livre qui t'explique pourquoi faut pas faire d'enfants...

dimanche 3 juin 2012

Pénélope

Pénélope est une adorable petite Koala bleue avec un nez rouge qui vit en compagnie de son papa koala (jaune) et de sa maman koala (rouge).

On peut donc déjà en conclure que :

  1. Les lois de la génétique ne s'appliquent pas chez les koalas.
  2. Le coloriste de la série a du aller prendre des apéros-fumette chez l'auteur d'Elmer l'éléphant.
Et sinon Pénélope elle a pas vraiment inventé la poudre hein, mais c'est pas grave hein, parce que :
  • De manière générale, les héros pour les plus petits sont pas vraiment très malin, y'a qu'à penser à Petit Ours Brun, l'âne Trotro, Miffy le lapin ou encore Tchoupi (le truc qui ressemble à un pingouin, mais pourquoi ils lui ont collé un nez rouge ?) pour s'en apercevoir...
  • Ses aventures parlent bien au tout-petits. Jardinage, sieste, patisserie ou pique-nique, le monde de Pénélope est tout doux, tout mignon et parfaitement adapté aux plus jeunes. Donc comme premier DVD ça le fait.
  • En plus la bande son aussi est toute douce et ne vrillera pas vos oreilles délicates de parents épuisés. Le générique notamment est un morceau de flûte assez réussi et qui change des refrains niaiseux. C'est peut-être un détail pour vous, mais un DVD de 12 épisodes, ça veut dire 24 écoutes du générique, donc croyez-moi il a intérêt à pas trop vous taper sur les nerfs ledit générique...
Pénélope, dès 2 ans, des DVD tout joulis pour les plus petits.

vendredi 25 mai 2012

Le coffret Magic Close Up 1

Oui je l'avoue j'ai un peu fait la grimace quand la grande chouette a demandé un coffret de magie pour son anniversaire. Il faut dire que j'avais le vague souvenir de coffret qu'on m'avait offert quand j'étais petite et qui étaient rempli de breloques inutilisables (pour ne pas dire plus simplement des merdouilles!)

Heureusement, il y a dans ma ville un vrai magasin de magie et les copinettes (merci les filles!) qui étaient chargées de dénicher ce cadeau ont été super bien conseillées. 

Au final elles ont offert à la grande chouette de 7 ans le coffret "Magic Close Up 1" qui contient le matériel et les explications pour réaliser 6 tours de magie différents. Mais surtout il y a un DVD qui montre le tour côté spectateur, puis les explications pour les magiciens. Les explications sont un peu rapides pour que ma magicienne préferée se débrouille entièrement toute seule. Mais une fois que je lui décompose les actions, elle pige très vite et je suis vraiment bluffée car les tours sont simples à apprendre et sont vraiment épatants à voir. Pour l'instant on en a appris 4...  Pas encore de quoi se lancer dans un show d'envergure mais on se fait bien plaisir à la maison en épatant le papa ou le petit frère et bientôt les copains et les copines.



mercredi 16 mai 2012

Paris y es-tu ?

Voilà bien six mois que ce bel album me faisait de l'oeil dans la vitrine de mon libraire de mon quartier et j'étais donc particulièrement heureuse quand ma maman l'a offert aux filles la semaine dernière, les grands esprits se rencontrent, comme on dit...

Vu de dedans il est juste comme je l'imaginais : De grande illustrations foisonnantes et rigolotes sur le thème Cherche et trouve des différentes lieux phares de la capitale, mais plus contemporaines cette fois que Adèle et Simon ou le Paris vintage de Sasek. Préparer-vous à passer des temps à les contempler en compagnie de votre progéniture. 

Ici, à deux, elle font des concours, celle qui retrouve le petit garçon, son chien ou leur ballon en premier et c'est particulièrement réjouissant d'entendre leurs cris de triomphe à chaque découverte dans l'image ou quand apparaît un quartier qu'elles ont déjà eu l'occasion de visiter...

Paris y es-tu, de Masumi, un chouette album pour les mordus de la capitale dès 4 ans.

mercredi 9 mai 2012

Zoologic

Ô miracle mon hibou a délaissé toute cette semaine sa console chérie et joue (de façon obsessionnelle bien sûr) à Zoologic.

Comme tous les jeux de chez Smart Games Zoologic est un casse-tête très ludique. Ici on a des jetons animaux (chat, chien gentil, chien méchant et souris) et des jetons nourritures (poissons, os, fromage) qu’on doit poser les uns à côté des autres en respectant des règles car aucun animal ne doit être à côté de sa nourriture préférée. La pauvre souris étant à la fois un animal et une nourriture … Un livret propose une soixantaine de défis , un défi étant une page avec des cases, la liste des jetons qu’on doit poser et un ou deux animaux qui sont déjà dessinés.

Les règles de pose sont assez simples à assimiler et les premiers défis du livret permettent de les apprendre une à une. Les règles sont dessinées sur le livret donc une fois que vous les aurez expliquer même un enfant non lecteur pourra s’en rappeler. Il y a bien sûr plusieurs niveaux de difficultés ce qui permet de progresser tranquillement mais sachez que pour les niveaux les plus difficiles, vous aussi vous peinerez dessus !

Il y a donc de quoi occuper un gentil hibou de presque 5 ans (c’est l’âge donné sur la boîte) pendant de nombreuses heures même si je regrette qu’on ne puisse acheter un livret de défis supplémentaires (mon dieu qu’allons-nous devenir quand il arrivera à la fin ?). J’aime aussi beaucoup le socle très pratique qui permet de poser son livret et les pions mais surtout j’aime mon hibou la tête entre les mains, en train de réfléchir, avec la fumée qui lui sort des oreilles et les hurlements de joie qui doivent s’entendre jusqu’à l’autre bout du village quand il a réussi à trouver !

mercredi 2 mai 2012

La collection "Petit tandem" de Nathan

Lorsque la grande chouette a eu le déclic de la lecture j'avais bien galéré pour lui trouvé des livres adaptés. Souvent même les albums de petits sont trop complexes et surtout trop longs. Pour un apprenti lecteur lire une phrase entière est un énorme effort de concentration donc il faut absolument faire très court pour ne pas les décourager. 
A la bibliothèque je suis tombée sur la collection "Petit tandem" de Nathan. L'idée est un texte qui se lit à deux : l'adulte lit le texte principal, l'enfant lit le contenu des bulles. Ainsi, l'histoire avance quand même assez vite et quand ce n'est pas son tour de lire l'enfant a le temps de laisser retomber la tension. Les histoires ne sont évidemment pas très complexes mais ce n'est pas ce qu'on recherche. 
Aujourd'hui c'est le petit hibou qui s'y colle avec bonheur et il adore. Et moi je suis toujours aussi émue de voir un enfant qui entre le monde de lecture.
Il y a beaucoup de titres, donc plein de choix...  Vous trouverez forcément votre bonheur. Notre préféré ? T'es trop moche Jim Caboche!

dimanche 22 avril 2012

Ma Maison hantée


Aujourd'hui on retrouve un chouette article de Mélanie qui nous fait régulièrement profiter de ses bons conseils, merci Mélanie !

Bon, ce n’est pas la famille Addams, d’accord. Mais Araminta Spookie, la narratrice de cette série de romans pour la jeunesse, a quand même une famille pas banale : elle vit avec son oncle Drac et sa tante Tabbie dans une immense maison délabrée et sympathique, car ses parents sont partis chasser le vampire en Transylvanie.
Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, malgré les chauves souris, les fantômes et les araignées, les aventures d’Araminta sont très drôles. Le premier épisode, Ma maison hantée, raconte comment la tante Tabbie, excédée par la chaudière qui tombe toujours en panne, décide de vendre la maison, et comment Araminta tente de l’en empêcher. C’est ainsi que le panneau « Cette maison est à vendre » devient successivement « Cette maison n’est pas à vendre », puis « Cette maison n’est pas à vendre », puis « Cette maison hantée n’est pas à vendre », puis « Cette horrible maison hantée n’est pas à vendre ». 
Que l’on se rassure : à la fin, la maison ne sera pas vendue, et la famille d’Araminta se sera fait de nouveaux amis. La petite fille pourra continuer à dormir chaque soir dans une chambre différente, et son oncle dans un duvet accroché à une poutre, avec ses chères chauves-souris.
Ce qui fait le charme de Ma maison hantée, c’est l’humour – mon ogrillon de 7 ans riait tout seul en le lisant, puis il venait partager les meilleurs moments avec nous tellement il trouvait ça drôle. L’univers un peu décalé permet surtout de dédramatiser les choses un peu « spooky » (effrayantes, terrifiantes, inquiétantes) comme les fantômes ou les vampires – et ça, pour les petits garçons (et les petites filles !) un peu trouillards, c’est plutôt chouette. Les parents qui auraient envie de lire ce roman en compagnie de leurs petits lecteurs riront aux multiples clins d’œil horrifiques (l’oncle Drac, par exemple, a de grandes canines pointues, s’active la nuit et dort le jour dans un duvet suspendu à une poutre, parmi ses chères chauves souris…).

Ma maison hantée est le premier tome d’une série, et les volumes suivants sont tout aussi réjouissants. A partir de 7 ans (pour les bons lecteurs).

dimanche 15 avril 2012

Le Gruffalo

Je vous ai déjà parlé du Gruffalo, le livre, sur ce blog, eh bien sachez que maintenant une adaptation animée de l'histoire est disponible en DVD, et elle est tellement jolie et soignée qu'elle méritait bien son propre post sur Superchouette. 

Les dessins sont très beaux, l'animation impeccable et la bande son superbe. L'histoire a été intelligemment développée pour tenir sur un court métrage, par exemple les temps de rencontre de la souris avec les animaux sont séparés par des intermèdes très poétiques où celle-ci traverse la forêt. Bref, à la maison on est de grands fans et on attend avec hâte que la suite (Petit Gruffalo) soit enfin disponible en VF.

Le Gruffalo, dès 3 ans, un chouette DVD à la hauteur de la version papier.

dimanche 8 avril 2012

Ponyo sur la falaise

C'est l'histoire d'une jolie rouquine qui vit au fond de l'océan en compagnie de ses frangines et de son papa super balèse. Un jour que papa à le dos tourné, elle en profite pour se faire la malle et explorer la terre ferme, où elle va rencontrer un prince charmant dont elle tombe raide dingue. Bien entendu le papa ne l'entend pas de cette oreille et il la ramène fissa à la maison avec interdiction formelle de revoir le bellâtre terrestre, mais c'est sans compter avec la détermination de notre héroïne qui mettra tout en oeuvre pour retrouver l'homme de sa vie...

Dit comme ça elle vous rappelle quelque chose mon histoire ?

Et si je précise que la rouquine en question ne pousse pas la chansonnette, n'est accompagnée d'aucun animal niaiseux et qu'elle et son prince charmant ont tous les deux cinq ans (et qu'elle aime beaucoup le jambon)?



Ponyo sur la falaise, c'est bien-sur une énième version de la petite sirène. Mais c'est surtout une oeuvre très personnelle de Miyazaki où l'on retrouve sa fascination pour la nature, les grand-mères de caractère et son gout pour les héroïnes qui dépotent. En l'occurrence Ponyo du haut de ses cinq ans est une boule de volonté brute qui n'hésitera pas à déchaîner les éléments pour retrouver son bien-aimé. Bien-aimé qui malgré son jeune age a d'ailleurs nettement plus de personnalité qu'un prince charmant made in Disney moyen (vous me direz, c'est pas bien difficile hein). Le film nous propose aussi de beaux portraits de parents, avec notamment un sorcier des mers tout puissant qui n'est au fond qu'un pauvre papa poule terrorisé à l'idée de laisser sa fille voguer de ses propres nageoires, et une maman nettement plus cool et adepte du lacher prise (faut dire aussi que quand on est la déesse de la mer ça doit aider un peu à la coolitude...). Bref Ponyo sur la falaise c'est tout simplement un bijou de poésie et une chef d'oeuvre de plus à mettre sur le compte du studio Ghibli.

Ponyo sur la falaise, une héroïne à découvrir et à aimer dès 5 ans.

ça mes enfants, c'est un couple de cinéma qui va vous faire rêver...

PS pour les plus grands : Le film date de 2008, et pourtant, quand on contemple les images de la tempête marine, il est impossible de ne pas penser au tsunami de 2011. C'est comme ça, Miyazaki est un réalisateur de génie ET un visionnaire.

samedi 31 mars 2012

Little mémo

9 figurines d'animaux, un ch'ti couvercle pour en planquer une et des jetons pour compter les points... quand on y pense c'est quand même pas bien compliqué le contenu d'une boite de Little mémo. On pourrait même s'en fabriquer un à la maison avec les moyens du bord et jouer comme ça : Et que je planque une figurine, et que le nain essaye de la deviner. Et que c'est au tour du nain de planquer une figurine, et que t'as même pas le temps de réfléchir qu'il hurle déjà d'un ton triomphal, C'est l'esscagot !!! Mais non, chhhtttt! Fallait pas le dire !!!

Sauf que comme c'est Djeco qui est aux commandes le design du jeu est encore au top et les bestioles sont absolument trop choupi-trognonnes-irresistibles (perso j'avoue une grosse faiblesse pour le hérisson violet). Résultat Totorelle (2ans 1/2 au compteur) est tombée amoureuse au premier coup d'oeil de la boite, elle la réclame en permanence et a même essayé de la tirer en loucedé aux copains chez qui ont l'avait découverte (et vazy que je range toute la boite et que je la colle discretos dans la valise...). Donc malgré sa simplicité, le Little mémo de Djéco est en fait un très bon premier jeu de société, plus accessible qu'un memory standard et aussi plus versatile. On peut réduire le nombre de bestioles en jeu, donner des indices sur leur formes et leurs couleurs pour aider la déduction, et puis les petites mains seront tout simplement ravies de manipuler les figurines ou de se raconter des histoires avec, bref il y a de quoi s'occuper dans cette boite là...

Little mémo de Djeco, dès deux ans, un jeu qu'il est crès beau.
Non sérieux, il est pas trop chou le hérisson là ?

dimanche 25 mars 2012

Peau d'âne

Alors dans la catégorie des promesses stupides, aujourd'hui je voudrais la reine mourante qui fait promettre au roi de ne se remarier qu'avec une femme plus belle qu'elle. Il faut croire que toutes les princesses à la ronde étaient des boudins, puisque la seule qui semble faire l'affaire n'est autre que la propre fille du roi, c'est malin tiens.

Ce classique des contes de fées a été porté au cinéma, et en musique, par Jacques Demy en 1970 et le film réussit l'exploit d'être à la fois très daté (couleurs qui pètent) et complètement intemporel. Résultat c'est un véritable ravissement de le redécouvrir plus de 40 ans après et de constater qu'il fonctionne aussi bien sur les filles que sur leur maman au même age. Les costumes sont toujours superbes (ouah les robes de Peau d'âne !!!), les dialogues plein d'esprit et les chansons au top (Demy aux paroles et Michel Legrand à la musique, c'était l'age d'or de la comédie musicale made in France). C'est aussi un plaisir de jeter un regard neuf sur le film une fois adulte. Si Catherine Deneuve joue une Peau d'âne certes ravissante mais tout de même bien fade (en même temps elle fait la paire avec un prince quasi transparent alors bon...) ; le personnage de la Fée des Lilas, incarné par la piquante Delphine Seyrig, prend lui une toute autre dimension. Et si c'était elle la véritable héroïne du conte vu par les grands ?

Peau d'âne, de Jacques Demy, une féérie à découvrir dès 5 ans et aussi pour les plus grands.

Et en cadeau bonux, je vous laisse ma chanson préférée du film, préparez vous à fredonner toute la journée...


dimanche 18 mars 2012

Wallace et Gromit Le Mystère du Lapin Garou

Alors à ma gauche nous avons Wallace, amateur invétéré de cheddar, inventeur de génie et plus beau sourire en pâte à modeler du monde, et à ma droite Gromit, chien fidèle, au flegme tout britannique. Et à eux deux ils forment la team Anti-pesto qui veille sur la sécurité des potagers de la région (mais de manière non violente hein !) à l'approche du grand concours de légumes géants.

Tout irait pour le mieux dans le meilleurs des mondes possibles, si Wallace ne s'était pas mis en tête de rééduquer les lapins capturés durant les missions d'Anti-pesto et de les convaincre qu'il y bien meilleur que les légumes dans la vie (genre, au hasard, du cheddar ?). Et quoi de mieux pour ce faire qu'un transmetteur d'ondes cérébrales activé par rayonnement lunaire, hein ? Je vous le demande ?

Vous l'aurez deviné, l'expérience va échouer lamentablement, ce qui pour notre plus grand bonheur va donner lieu à une suite de péripéties toutes plus réjouissantes que les autres dans ce superbe long métrage des studio Aardman.

Et en plus y'a des lapins tout craquants, plein, partout. Non sérieux que demander de plus ?

Wallace et Gromit Le Mystère du Lapin Garou, un film qu'il est très marrant dès cinq ans, et longtemps après aussi.

Quelques lapins se sont subtilement dissimulés dans cette image.
Ami lecteur, sauras tu les retrouver ?

samedi 10 mars 2012

Bienvenue au poulailler

S'il y a bien une chose que je ne pardonne pas (euh en vrai je suis très rancunière et il y a des tas de choses que je ne pardonne pas), c'est qu'on massacre un livre que j'ai aimé en l'adaptant à la télé. Et les p'tites poules font parties des best of chez nous. Donc j'avais très envie de voir l'adaptation tout en étant près à crier au scandale si c'était juste un peu moins bien que le livre. 

Le générique démarre, un air de guitare endiablée. La toute petite chouette se lève immédiatement et commence à remuer son popotin et à secouer la tête façon hard rock... Et puis l'histoire démarre et c'est exactement comme ça qu'on imaginait les p'tites poules "en vrai". Certaines histoires sont adaptées des bouquins d'autres, ont des scénarios originaux. Mais les auteurs n'ont pas abandonné leur "dada" et chaque épisode parle d'un inventeur/découvreur/ écrivain célèbre. Avec une p'tite poule qui donne rapidement quelques d"tails historiques pendant le générique de fin.

Je comptais passer les épisodes au rythme de un par soir mais on n'a pas résisté et on a enchaîné les 6 d'affilé. La grande chouette de 7 ans et le hibou de 4ans et demie en redemande. Bref, si vous avez aimé les livres, les DVDs sont un chouette prolongement et ça vaut le détour.

dimanche 4 mars 2012

Incroyable univers

Quand on a des enfants bourrés de questions existentielles, il est parfois utilse de s'équiper en bouquins bourrés de réponses sympas et efficaces. La série des livres de L'incroyable Encyclopédie Larousse remplit parfaitement ce rôle, en proposant des livres adaptés à l'âge de l'enfant, et agréables à manipuler par les petits curieux. On commence à en avoir une bonne collec à la maison !

Le dernier arrivé raconte l'univers en partant de notre système solaire et en élargissant petit à petit le regard. Il parle aussi du Big Bang et des premiers hommes sur la lune. Un régal de bout en bout pour les insatiables.

dimanche 26 février 2012

L'Enfant au grelot/Patate et le jardin potager

L'Enfant au grelot c'est bien-sur un superbe album illustré déjà présenté sur ce blog par Lili. Mais c'est également un court métrage de toute beauté réalisé par Folimage en 1998 (et dont l'album est adapté il me semble) et qui a gagné une palanquée de récompenses, ce qui se comprend parfaitement. En plus des illustrations magnifiques, cette belle histoire est en effet accompagnée d'une bande-son superbe qui me laisse toujours la larme à l'oeil à la fin de chaque visualisation (vi, enceinte ou pas, j'ai toujours la larmichette facile devant une belle histoire).

Ce qui est rudement sympa, c'est que sur le DVD, le film est accompagné d'un second court-métrage, Patate et le jardin potager, qui bien que très différent mérite également d'être vu. Ce drôle de conte légumier nous narre les aventures de Patate et de ses potes (Carotte, Brocoli et Poireau), partis à la recherche du jardinier qui a oublié de les récolter. Au menu du jour, humour, poésie et suspense, la soupe promet d'être savoureuse !

L'Enfant au grelot/Patate et le jardin potager, deux histoires qui n'ont rien a voir, mais qui plairont également aux petits dès 3 ans.

lundi 20 février 2012

J'avais pas vu Mirza

Pour vous dire toute la vérité j'ai très peu écouté Nino Ferrer et je connaissais mal ses chansons. Je ne sais pas s'il y avait vraiment besoin d'une reprise mais ce CD est vraiment très très chouette. Ce fût le succès de l'été chez nous (si si, souvenez vous! l'été, la saison où on vit presque à poil et où on se plaint tout le temps d'avoir trop chaud... )

On le chantait à tue-tête dans la voiture en revenant de la pistoche avec les enfants. Il faut dire que les paroles sont simplissimes (voire simplettes) et la musique pêchue et entrainante. Et depuis ils réclament régulièrement Gaston ou Les cornichons!! 
Le CD s'appelle J'avais pas vu Mirza, par The Nino's chantent Ferrer et ça s'écoute à fond!

dimanche 12 février 2012

Non, pas le pot !

Depuis l'hilarant Caca Boudin la famille Lapin s'est agrandie, et Simon est désormais accompagné de son petit frère Gaspard. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le père Gaspard est tout autant cabochard, si ce n'est plus, que son célèbre aîné...

Voilà donc la famille Lapin réunie qui s'efforce de convaincre un Gaspard pas motivé pour un sou d'abandonner les couches pour le pot. Bof, avec un pot on peut faire tellement de trucs sympas, alors pourquoi s'en tenir au seul caca ?

Stéphanie Blake nous livre avec Non, pas le pot ! un chouette album pas niaiseux sur l'apprentissage de la propreté. J'y ai particulièrement apprécié la façon dont les relations (pas toujours tendres) entre les deux frères sont croquées, faut dire aussi que j'y retrouve beaucoup de mes deux lapines à moi.

Non, pas le pot ! de Stéphanie Blake, un album pour les lapins dès deux ans, et à montrer aussi aux plus grands.

dimanche 5 février 2012

Zagazou

Georges et Bella sont beaux, Georges et Bella sont jeunes, Georges et Bella sont amoureux. Bref, Georges et Bella c'est un peu les Brad et Angélina de la littérature jeunesse. La preuve, c'est que le jour ou le facteur leur livre un adorable bébé prénommé Zagazou (oui, oui, l'enfant de people se reconnaît toujours à son prénom ridicule...), nos deux tourtereaux sont absolument ravis. Sauf qu'ils ne vont pas tarder à déchanter.

Parce que voilà que le ravissant poupon se met à se transformer en diverses créatures toutes plus terribles les unes que les autres, vautour qui vrille les oreilles de ses cris jour et nuit (surtout la nuit), bébé éléphant qui renverse tout sur son passage, phacochère dégoûtant, bébé dragon colérique au possible, et on recommence, vautour, éléphant, phacochère, dragon, etc... jusqu'à la transformation finale en une grande créature velue dont nos héros ne savent que faire.

Toute ressemblance avec une situation réelle ne saurait être qu'une coïncidence...

Dans cet album qui réjouira les parents, Quentin Blake nous parle avec malice des multiples transformations de l'enfance, où les astuces d'un jour pour dompter le petit monstre ne fonctionnent plus dès les lendemain et où le rôle de parent nous plonge parfois dans une perplexité sans bornes (mais bien sur ça, les reportages sur Brad, Angelina, et leur smala n'en parlent jamais hein..)

Zagazou, de Quentin Blake, ça fait rire les nains dès 4 ans (mais pas autant que leur parents)

dimanche 29 janvier 2012

Intermède parisien

Pour les familles d'Ile de France qui aiment les sorties au musée je signale la Carte Louvre Famille qui existe depuis un peu plus d'un an et qui peut s'avérer être un très bon plan, voyons plutôt (oui, oui, je sais, c'est le chien de Mickey, pas son meilleur pote...).

Pour 80€ par an (70€ si vous avez un pass Navigo annuel) vous avez :
  • Un an d'accès gratos et prioritaire aux collections permanentes (mais pas les expositions temporaires du Hall Napoléon) du musée pour 2 adultes (cartes nominatives) et 3 enfants.
Mouais bon, dit comme ça c'est pas formidable. L'entrée adulte plein tarif au Louvre c'est 10€ et les moins de 18 ans rentrent gratos. Sachant qu'en plus l'accès au musée est gratuit un dimanche par mois, je vois pas trop bien l'intérêt, vu qu'il faudrait au moins quatre visites annuelles (hors jours de gratuité, ok, dans ce cas là il y a nettement moins de monde) pour rentrer dans ses frais et c'est quand même pas mal.

Ben l'intérêt c'est que dans le package vous avez aussi :
  • Une malette de bienvenue contenant un guide pour visiter le musée avec les jeunes, du papier à dessin, des pastels et trois marqueurs Posca (et je rappelle que le Posca, ça coûte un bras)
  • Un an d'abonnement à l'excellent magazine le Petit Léonard dont on vous a déjà parlé sur ce blog, que à lui tout seul ça vaut déjà dans les 50€.
Donc si les Posca et le journal vous branchent, le surcoût du à l'achat de la carte correspond grosso-modo à deux entrées adultes pour le musée, ah ouais, tout d'un coup c'est nettement plus intéressant ce truc...

Bref, pour le moment je m'en tiens encore aux visites les dimanches de gratuité, mais sachant que le Petit Léonard est destiné aux enfants à partir de 6 ans, je crois que j'ai d'ores et déjà trouvé le prochain cadeau d'anniversaire de fille aînée...