mercredi 11 novembre 2009

Trois souris peintres

Voilà un petit album tout simple, mais très graphique, et franchement chouette, sur l'apprentissage des couleurs. Il se trouve que je déteste viscéralement les bouquins pour apprendre un truc aux gamins, genre le bouquin sur les couleurs que tu vas trouver au rayon livres (sic) de Carrefour, ou celui sur les nombres, ou les lettres de l'alphabet, brrrrr ça me hérisse le poil.
Je trouve ça souvent moche, besogneux, pas intéressant. C'est mon côté élitiste, j'assume. Alors quand je trouve un album qui a le mérite d'être joli, cohérent, narratif sans être niaiseux, sur l'un de ces thèmes très "petite et moyenne sections", je suis ravie ravie ravie.
Donc là, j'entame une série de billets sur les bouquins qui parlent de couleurs, et je commence avec ces Trois souris peintres, qui sont donc jolies, pertinentes, et intéressantes.

Il y a donc une histoire, et ça c'est bien. C'est l'histoire de trois souris blanches qui vivent sur une feuille de papier, blanche aussi, à l'abri du regard du chat (gris, mais on s'en fiche). Sauf qu'un jour que le chat roupille, les souris font ce qu'elles font à l'accoutumée quand le chat dort, elles dansent font les fofolles. Avec des pots de peinture, et ça tombe hypra bien, parce qu'elles sont trois, et qu'il y a trois pots, et bingo, les couleurs primaires, c'est super. Nous voilà donc avec une souris jaune, une souris bleue, une souris rouge, c'est la fiesta, elles s'éclatent grave. A tel point qu'elles décident de danser (bah oui!) dans les flaques de peinture, et elles font en sorte que leurs mélanges donnent les couleurs secondaires, c'est la classe. Souris jaune aux pattes vertes, souris bleue aux pattes violettes, souris rouge aux pattes oranges! Là elles ont un souci, c'est que la peinture, ça sèche, et que donc elles commencent à être un peu gênées. Et comme ce sont des vraies pestouilles, elles vont se décrasser le poil dans le bol d'eau du chat. Qui dort toujours je suppose. Ensuite elles réinvestissent leurs nouvelles connaissances, en peignant des feuilles en rouge, bleu, jaune, mais aussi orange, vert, et bleu. Dites donc elles seraient pas un peu parfaites pour être vraies hum? Genre on pourrait trop bien les utiliser en petite section, je dis ça je dis rien, les instits les connaissent bien!

Bref. Vous avez compris, c'est le bouquin pour apprendre les couleurs et leurs mélanges simples aux plus petits de nos loulous, avec un minimum de fun, d'emballage classe autour, et joli à regarder. Merci Ellen Stoll Walsh, tu vas bien m'aider avec MaPatate qui essaie comme il peut de comprendre cette affaire de couleurs, et qui a besoin d'un petit coup de pouce.

A partir de 2/3 ans, ami lecteur, tu peux y aller, mais pense à préparer les pinceaux pour juste après. Ou planque les pinceaux pour juste après. Comme tu le sens.

3 commentaires:

LadyLN a dit…

Alors là, je suis juste soufflée : je viens de le poser devant moi, parce qu'il est dans mon réseau de lecture sur les couleurs en ce moment-même (avec des moyens-grands, mais ceci est une autre histoire).
Donc oui, je confirme, les instits sont super fans :-D
Et des autres bouquins d'Ellen Stoll Walsh aussi d'ailleurs.

gregory a dit…

Bon ben la maîtresse de Léon est bien alors, car ils ont "étudié" (il est en PS !) ce livre le mois dernier... normalement petit bleu et petit jaune devraient suivre !
Il y a un Elmer pas gnangnan non plus sur les couleurs, les enfants chez nous l'aiment bien (je suis rouge comme un coucher de soleil, vert comme...)... et Elmer c'est bien !
On attend la suite...
Aurelie

Saperli a dit…

celui là, je le commande pour Noël !