dimanche 17 septembre 2017

Colt Express

Le 11 juillet 1899, 10 heures du matin. L'Express de l'Union Pacific vient de quitter Folsom au Nouveau-Mexique avec 47 passagers à son bord. Quelques minutes plus tard, on entend des bruits de pas précipités sur le toit, puis les premiers coups de feu. Des bandits armés jusqu'aux dents braquent sans pitié les voyageurs afin de s'accaparer leurs effets personnels.

Bonne nouvelle, en tant que joueur, vous faites justement partie des bandits (et faut avouer que c'est nettement plus fun) et votre objectif se résume à ces quelques mots:

Prends l'oseille et tire-toi

Enfin, ça c'est la théorie.

La pratique va s'avérer un chouia plus compliquée, puisqu'à bord du train voyagent également un shérif, qu'il va bien sur falloir éviter de croiser, et puis aussi vos petits camarades truands, qui n'hésiteront pas à vous tirer dessus ou à essayer de vous dépouiller à la première occasion.

Colt Express est un jeu doublement original. Par sa mécanique d'abord, on monte un plan à plusieurs en amont, puis on le regarde se dérouler (spoiler, on n'est pas dans Ocean's 11, il risque d'y avoir des surprises). Mais également par son matériel de jeu (un véritable petit train à deux niveaux) qui sert parfaitement le thème. Du coup quand on ouvre la boite pour la première fois on est un peu intimidé par la quantité de trucs à monter et mettre en place, et puis en fait le jeu est très rapide à prendre en main, avec un parfait équilibre de stratégie et de coups tordus

Colt Express, pour vivre une vie de brigand, à partir de 9 ans.


dimanche 10 septembre 2017

Folanimos

Soit douze animaux tout mélangés, tout étalés sur la table, chacun d'entre eux est formé d'un corps et d'une tête dépareillés.

OK

Maintenant, chaque joueur à son tour pioche une carte, dessus une tête, ou un corps d'animal.

Et il faut faire un cri.

Facile ?

Pas tant que ça, parce que le cri à pousser, ça n'est pas celui de l'animal sur la carte, mais celui qui est associé au dit animal dans les cartes étalées sur table.

Par exemple, si on s'appuie sur l'image suivante :

Je viens de piocher une tête de grenouille, donc là je crie, je crie ????

Mèèèèèèèè !
(parce que le corps de ma grenouille est associé à une tête de mouton)

Ok, c'est bon, je pense que vous avez compris le principe.

Donc voilà, Folanimos, c'est un petit jeu au principe simplissime, mais étonnamment retord quand il s'agit de le mettre en pratique, que ce soit pour les petits ou pour les grands et qui promet un paquet de fous rires à enchaîner les cris d'animaux jusqu'à trouver le bon.

Folanimos, un jeu simple et bien marrant, à partir de 4 ans.


dimanche 3 septembre 2017

Maître Renard

Maître Renard cherche celui qui saura se montrer son digne héritier. 

Pour prendre la succession du célèbre chapardeur il faudra vous montrer à la hauteur, mais attention ! Aller piquer des bestioles à la ferme ça n'est pas si simple, loin de là, car notre voleur agit de nuit, et quand on n'y voit goutte, ça n'est pas toujours si facile de distinguer une poule d'un canard et un cochon d'une vache (si, si, je vous assure...).

En pratique, chaque joueur revet un masque de renard, avant d'entendre la mission du soir (un fromage, un poisson, un cheval ou que sais-je quel autre animal). Après c'est parti ! Chacun plonge la main dans la basse-cour à la recherche d'animaux à piocher et il faut être le premier à rassembler un butin complet.

Maître Renard est donc un jeu de reconnaissance tactile, mais où les formes des figurines à reconnaître ont été subtilement travaillées pour n'être pas si faciles que ça à distinguer les unes des autres. Donc c'est un vrai challenge d'être à la fois rapide et précis pour accomplir sa mission. Surtout qu'à chaque tour, de nouveaux pions "ruse" apparaissent dans le jeu, qui viennent corser l'affaire (en permettant de piquer le butin d'un autre joueur par exemple).

Ce mécanisme de jeu malin et original est superbement servi par un très beau matériel de jeu, que ce soit les figurines donc, mais aussi les illustrations sur les cartes et la boite qui font immédiatement envie. Dernier point notable, Maître Renard est un jeu conçu suite à une réflexion sur le handicap de son créateur Frédéric Vuagnat, et il est parfaitement accessible à une personne non voyante sans aucune adaptation de matériel, ce qui est en fait rarissime (voire inexistant ? Je n'ai aucun autre exemple dans ma ludothèque) dans le monde du jeu. Alors certes on ne fait pas un bon jeu avec de bonnes intentions et d'ailleurs je n'ai découvert cette particularité de Maître Renard qu'après l'avoir testé, mais en l'occurence, cette contrainte initiale sur l'accessibilité du jeu a abouti à une très grande réussite qui saura plaire à tous.

Maître Renard, un jeu épatant à partir de 7 ans.

vendredi 1 septembre 2017

Superchouette best-of !

Après deux mois de vacances, voici donc notre sélection annuelle de musique/film/jeux qui continuent à enchanter la superchouette marmaille :
  • En vue d'un concert à l'automne (et de la sortie du tome 3), on a redécouvert le toujours excellent Enfantillages 2 d'Aldebert, qui fait la joie de toute la famille à chaque fois qu'on prend la route (faut nous entendre beugler DU GROS SON dans la voiture à chaque fois que le morceau passe...)
  • Pour la poésie, on s'est re-re-re-revu le magnifique Chant de la mer (un film qui a d'ailleurs aussi une très belle bande son)
  • Alors que ses aînées sont désormais passées à des jeux plus pointus, n°3 nourrit depuis peu une passion sans limites pour le Labyrinthe, qu'elle nous ressort donc à la moindre occasion. Ce jeu c'est tellement un classique je crois qu'on y jouera encore quand on aura des petits enfants.
(Du Gros Son, la chanson qui va bien pout pogoter avec tes nains)

samedi 1 juillet 2017

Summer of Siouperchouette

C'est reparti pour nos deux mois de congés annuels durant lesquels on va partir à la pêche aux idées pour la superchouette marmaille.

Cette année on vous laisse avec quelques nouveautés parues dans des séries qu'on aime et qu'on a déjà chroniquées sur le blog :

  • Les jeux du Siècle, second tome des Mystères de Larispem, cette fois les choses sérieuses commencent pour nos jeunes héros qui vont en voir des vertes et des pas mures (et le roman s'achève sur un cliffhanger de folaïe, mamamia, je sais pas comment je vais encore tenir un an moi !)
  • La mémoire de Babel, troisième tome de la Passe-Miroir, la série est toujours éblouissante d'inventivité et de poésie (et là aussi on conclut avec un sacré bon suspense de derrière les fagots).
  • L'Armée des steppes, sixième tome de Bjorn le Morphir, notre héros poursuit ses aventures afin de sauver son royaume et ça n'est pas de tout repos !
Avec tout ça, il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter un superbe été et de superchouettes lectures !

dimanche 25 juin 2017

Monster Ghost


Monster Ghost commence comme un jeu de loto standard : On lance le dé, on retourne une pièce avec le monstre indiqué par le dé, et on pose le fantôme ainsi découvert sur sa carte. Sauf que les fantômes, il en existe six différents et qu'il est interdit d'en avoir deux identiques pour compléter sa carte. Donc au fur et à mesure que la partie avance, le jeu se transforme en memory, et il va falloir se souvenir de quel fantôme est caché sous quel monstre pour arriver au but.


Encore un petit jeu simple et très joliment réalisé par Djeco, et pour lequel n°3 (5 ans) a eu un gros coup de coeur. Cerise sur le gâteau (hanté), on peut aussi moduler les règles pour adapter le niveau de difficulté aux petits joueurs, ce qui vous permettra d'en profiter sur la durée.

Monster Ghost, un jeu de monstres gentils pour s'amuser à partir de quatre ans.

dimanche 18 juin 2017

Kingdomino

Dans Kingdomino vous bâtissez votre  royaume en posant des dominos (jusque là tout va bien, on aurait même pu s'en douter vu le nom du jeu). 

La subtilité, c'est qu'au lieu de piocher lesdits dominos au hasard, vous pouvez tenter de choisir ceux qui vous rapporteront les plus de points, mais attention ! Les premiers servis seront ensuite les derniers !

De prime abord le jeu me faisait plutôt penser à Carcassonne (un folklore médiéval bien illustré et des tuiles à poser), mais il a le grand mérite de se jouer en parties brèves (un royaume c'est 12 dominos et pas un de plus) qui permettent une prise en main rapide. Et surtout, la mécanique de jeu qui donne de la visibilité sur les deux prochains tours à venir est assez originale et très intéressante. Celle-ci confère au jeu un bon équilibre entre chance et stratégie qui le rend accessible à tous.

Kingdomino, pour construire le royaume le plus beau, à partir de 8 ans (et aussi pour les grands)

dimanche 11 juin 2017

Poules, renards, vipères

 Bon, en apparence tout est simple, dans le jeu y'a des poules, des renards et des vipères :

  • Si vous avez des poules, vous pouvez manger des vipères.
  • Si vous avez des renards vous pouvez manger des poules.
  • Si vous avez des vipères, vous pouvez manger des renards.
À moins, bien sur, que ce ne soit les autres joueurs qui vous boulottent vos cartes...


Voilà un petit jeu qui ne paye pas de mine (le packaging est mignon sans plus), choisi un peu au hasard par fille n°2 (7 ans 1/2), mais qui s'est avéré très sympathique pour jouer avec des enfants. Les manches sont courtes et nécessitent plus de subtilité qu'on ne l'imaginerait de prime abord. Il faut en effet savoir poser ses cartes au bon moment, ni trop tôt ou vous vous les ferez manger, ni trop tard ou elles vous resteront en main, et anticiper sur l'épuisement de la pioche qui marque le fin de la manche. Bref, c'est un chouette jeu familial pour des soirées animées.

Poules, renards, vipères, un jeu qui rend un peu chèvre, à partir de 7 ans.