vendredi 1 juillet 2016

Superchouette été

Et c'est reparti pour deux mois de repos bien mérité (si, si) pour la Superchouette team, qui s'en va tester plein de nouveaux jeux et bouquins .

On se retrouve en septembre et en attendant, profitez bien de votre été en famille (et on espère au soleil !)
(tiens et si on allait se faire un petit Aventuriers du Rail ?)

dimanche 26 juin 2016

Abella l'abeille

C'est l'histoire d'une petite abeille qui s'en va joyeusement butiner, et à chaque carte fleur glissée dans la ruche, hop ! voilà une goutte de miel qui ressort ! Cris de joie du nain devant la transformation et c'est reparti pour un tour, car c'est tout un pot de miel qu'il faut remplir pour gagner.

Abella l'abeille est un chouette jeu premier âge qui a l'intelligence d'avoir des règles évolutives que l'on peut donc adapter en fonction des compétences des petits joueurs. Vers deux ans on commence doucement avec une simple reconnaissance des couleurs sur le dé et l'identification de la fleur correspondante. Après-quoi on retourne les cartes fleurs et le jeu fait alors appel à la mémoire des joueurs. Et enfin on peut corser les choses en tenant compte du fait qu'il faudra remplir le pot de miel (tous ensemble, car c'est un jeu coopératif) avant que les fleurs ne fanent. Le matériel est joli et bien pensé, la boite-ruche qui convertit les fleurs en miel fait clairement un carton auprès des plus petits (voir la démonstration en gif animé chez Martin Vidberg).

Abella l'abeille, chez Haba, un jeu super choupi pour les tout petits dès 2 ans.

dimanche 19 juin 2016

Takenoko

Or donc, l'empereur de Chine vient de faire don à l'empereur du Japon d'un panda. Alors certes ça partait d'une bonne intention (rapprochement entre les peuples, tout ça là), et puis les pandas c'est super choupi. Mais c'est que ça bouffe ce bestioles là, et pas n'importe quoi, ça non, du bambou bio cultivé avec amour sinon rien !

Dans Takenoko, vous incarnez donc un jardinier de l'empereur du Japon, investi (et parfois débordé) de plusieurs missions : Aménager la bambouseraie en diverses parcelles qu'il faudra bien sur irriguer, faire pousser des bambous de différentes couleurs (vert, jaune ou rose), et bien entendu, nourrir le panda gourmand, le tout en s'adaptant à une météo parfois capricieuse. Ah ça, jardinier impérial, c'est pas simple comme poste je vous assure !

Takenoko bénéficie à la fois s'une forme particulièrement soignée, avec un folklore sympa et original accompagné d'un matériel de jeu remarquablement beau, tout en étant un chouette jeu de stratégie accessible aux jeunes joueurs. La prise en main du jeu est encore plus facilitée par des sortes de cartes aide-mémoire, qui résument de manière élégante et claire les différentes actions possibles à chaque tour de jeu. Du coup même dès la première partie on n'a quasiment pas besoin de se référer aux règles en cours de jeu, ce qui est particulièrement appréciable.

Takenoko, pour s'aménager un jardin extraordinaire dès 8 ans.

En plus dans la boite y'a une figurine de panda, comment voulez-vous résister à ça ???

dimanche 12 juin 2016

Animal suspect

Six cartes portant un nom d'animal, six cartes portant un adjectif, une seule combinaison, saurez vous la faire deviner aux autres joueurs ?

Animal Suspect est un petit jeu de mime aux règles remarquablement simples (on lance deux dés, on mime la combinaison animal+adjectif correspondante) et au résultat étonnamment drôle. Que ce soit entre adultes ou en famille avec des jeunes enfants (le jeu est accessible dès que vos nains sont capable de lire ce qu'il y a d'écrit sur les cartes), les fous rires sont à la clé. Je suis sure que vous ne vous êtes jamais demandés à quoi pouvait ressembler un élan halluciné ou une chenille amoureuse ? ben croyez moi c'est pas triste...

Ce petit jeu d'ambiance a également le mérite de pouvoir se mettre en place très vite, du coup quand les filles (9 et 6 ans) ont 5 minutes à tuer, ça leur arrive souvent de sortir la boite et de me faire un ou deux mimes, juste pour le fun. En cas de partie familiale, ma seule recommandation serait de faire des équipes mixtes enfant/adulte afin de pouvoir expliquer certains des adjectifs (parfois assez fantaisistes) aux plus jeunes joueurs dont le vocabulaire en encore limité.

Animal suspect, un jeu très chouette pour avoir l'air bête, à partir de 6 ans.
Dans la boite, en plus des cartes et des dés, y'a un coincoin. J'ai pas bien compris à quoi il servait, mais on s'en fout, les enfants l'adorent.

dimanche 5 juin 2016

Bjorn le Morphir

Un hiver que la neige s'avère particulièrement sauvage et meurtrière au pays des Vikings, Bjorn, gringalet chétif, se métamorphose soudain en Morphir, un combattant redoutable quand le besoin s'en fait sentir. Ce don peu commun lui permettra de sauver les siens de la neige, mais va également l'entraîner dans de trépidantes aventures. Le roi Harald décidant en effet de l'envoyer en mission aux enfers pour rechercher son fils disparu. Dur, dur, d'être un morphir !

Bjorn le Morphir est à l'origine une série de romans de Thomas Lavachery qu'il a par la suite adapté lui-même en BD avec Thomas Gilbert au dessin. Reprenant les codes des grandes sagas nordiques, le récit reste néanmoins à la hauteur de son héros adolescent, qui tout redoutable qu'il soit, est encore loin d'avoir une solution à tous les dangers qu'il doit affronter. Bref, le Morphir, c'est la tête et les jambes, dans un cocktail qui ne déplaira pas aux jeunes lecteurs. Côté lectrices, on a également beaucoup apprécié le personnage de Sigrid, fiancée du héros certes, mais aussi guerrière sans peur et sans reproche. Ici on a démarré par la BD et maintenant on va aller s'emparer des romans à notre médiathèque chérie.

Bjorn le Morphir, écrit par Thomas Lavachery et illustré par Thomas Gilbert, une série qui vous emmène dans le grand nord dès 8 ans.

PS pratique : La série BD était à l'origine éditée chez Casterman, en quatre tomes, comme ça,


Puis l'Ecole des Loisirs à fondé sa propre collection BD, Rue de Sèvres (une collection de qualité, où l'on trouve aussi les Quatre Soeurs), et les quatre premiers volumes (le cycle Bjorn aux enfers) ont été réédités en TROIS volumes, comme ça là :


Après quoi sont venus deux autre volumes (du cycle Bjorn aux Armées), non édités chez Casterman donc :


Donc je résume, les tomes 1-2-3-4 de Casterman contiennent la même chose que les 1-2-3 de Rue de Sèvres, attention à ne pas vous mélanger !

dimanche 29 mai 2016

Les petites reines

Mireille, Astrid et Hakima viennent d'être élues sur Facebook Boudins de l'année du Collège-Lycée Marie Darrieussecq par leurs petits camarades. Qu'à cela ne tienne, Astrid et ses boudinettes en ont dans la caboche et dans les mollets. Elles décident donc de rallier Bourg-en-Bresse (on prononce Bourk) à Paris lors d'un périple qui va s'avérer riche en rencontres et en aventures. Et avec au bout du voyage, rien de moins que la garden-party du 14 juillet de l'Elysée. Pas de doute, ça va dépoter (et pédaler) chez les boudins !

Il est difficile, voire impossible, de ne pas se laisser entraîner par ce récit à l'humour irrésistible et tout entier éclairé de l'intelligence lumineuse et bienveillante de Mireille. Les Petites Reines, ce sont six jours à bicyclette qui resteront tout autant gravés dans la mémoire des trois boudinettes que dans la notre, petits lecteurs captivés par ce récit hors-normes.

Les Petites Reines, de Clémentine Beauvais, un road-trip à vélo comme vous n'en avez jamais lu, à dévorer dès dix ans.

Cadeau bonux: Pour les locaux qui viendraient à passer sur ce blog, il faut également souligner que le roman rend un vibrant hommage à la bonne ville de Bourg-en-Bresse et à la gastronomie bressane (qui le vaut bien), si bien qu'on le referme avec une furieuse envie de s'envoyer un plat de quenelles de brochet sauce Nantua...

dimanche 22 mai 2016

Freaks Squeele

 
Au départ, Freaks Squeele est une série BD qui nous conte les aventures pas banales de trois apprentis héros fraîchement entrés en première année à la Faculté d'études académiques des héros (FEAH pour les intimes).  Lorsqu'ils font connaissance, Ombre le loup-garou timide mais fin cuisinier, Xiong-Mao la studieuse spécialiste d'arts martiaux et Chance, la démonette délurée, ne se doutent certainement pas des péripéties qui les attendent, devenir un super-héros, tu sais c'est pas si facile !

Et depuis peu, Freaks Squeele, c'est aussi un roman paru chez Bayard, où l'on retrouve notre joyeux trio désormais en fin de scolarité à la FEAH, qui va devoir s'embarquer dans un road trip pas piqué des hannetons afin de sauver le monde.

Mais Freaks Squeele c'est surtout un énorme coup de coeur de ce printemps. Pour ma part j'ai d'abord dévoré le roman, qui peut donc se lire sans connaissances préalables de la série mère, avant de me précipiter pour commander les sept tomes de la BD chez mon libraire chéri. Fille aînée de son côté a tenu à tout lire dans l'ordre, BD puis roman, et depuis lors nous sommes toutes les deux accrocs. Il faut dire aussi que les deux supports sont également réussis. Côté bande dessiné, le style entre comics et mangas est vraiment magnifique, avec des cases d'une grande richesse visuelle, et des aventures trépidantes tout en étant enrobées d'un humour ravageur. Les personnages sont bien construits, attachants (mention spéciale à l'irrésistible Chance), et évoluent subtilement tout au long de la série. Le roman reprend tous ces ingrédients et arrive brillamment à restituer l'univers de la série par écrit. Autant vous dire que quand Ophélie Bruneau a annoncé qu'un tome 2 avait été confirmé par l'éditeur, j'ai sauté de joie comme un petit cabri sur mon canapé.

Notez que sur le site de Bayard, le roman est affiché comme à partir de 14 ans, si j'en crois ma lectrice testeuse à  moi (10 ans), ça passe tranquillou bien avant chez un bon lecteur. La série sous toutes ses formes contient énormément de références variées (aux Monty Pythons, à Terry Pratchett, au Magicien d'Oz, et plein, plein d'autres encore), ça n'empêchera absolument pas les jeunes lecteurs de l'apprécier, on va dire que c'est juste un bonus supplémentaire pour les parents.

Ah, et pour finir, comment ne pas aimer une série où les héros jouent aux Colons de Catane pendant leur temps libre ?

Freaks Squeele, une série BD de Florent Maudoux, accompagné d'Ophélie Bruneau pour le  roman, pour vivre des aventures à vous couper le squeele à partir de 12 ans.

dimanche 15 mai 2016

L'herbier des feuilles

Alors on continue dans notre série Botanique et Pokemons (Attrapez les tous !), voici cette semaine l'herbier des feuilles, élégant classeur de blanc et vert vêtu où votre progéniture (ou ses parents) pourra stocker les feuilles d'arbres récoltées au cours de vos pérégrinations.

L'ouvrage commence commence par quelques pages de mode d'emploi de l'herbier (comment sécher ses feuilles, comment les observer, etc...), suivies d'une trentaine de doubles pages consacrées chacune à une espèce particulière, une présentation plus sommaire d'une vingtaine d'autres espèces courantes et enfin des pages vierges pour y coller des trésors qui ne seraient pas référencés dans l'ouvrage. Le tout ferme avec une bande élastique, ce qui est bien pratique car on peut conserver des feuilles dans l'herbier avant de les avoir collées et sans crainte de les perdre. Au final, ce petit classeur sera de toutes nos sorties à la campagne et j'ai hâte de le voir se remplir !

L'herbier des feuilles, par Nicole Bustarret et Laurence Bar, pour démarrer sa collection dès 6 ans.

(ami éditeur, si tu aimes tes ouvrages, mets donc de belles photos d'eux sur ton site, ça m'évitera de coller mes photos pourraves sur ce blog...)

Moi j'ai une feuille de tulipier de Virginie dans ma collec', nananère !