dimanche 19 octobre 2014

Dragons 1

 Harold est petit, chétif, et plutôt du genre cérébral.

Pas de bol pour lui, Harold est également le fils de Stoïck, chef viking du riant village de Berk,  où l'activité principal des habitants consiste à tataner les dragons qui viennent régulièrement attaquer et piller du bétail.

Un beau jour Harold fait le rencontre de Krokmou, dragon de l'espèce furie nocturne, et l'amitié qui va naître petit à petit entre la bête et le garçon va bouleverser l'idée qu'il faisait des dragons.

Harold deviendra-t-il l'impitoyable tueur de dragon dont son père a toujours rêvé,  ou parviendra-t-il à trouver sa propre voie pour sauver le village ?

Dragons reprend un trame somme toute très classique (sur le poids d'un héritage et la difficulté à se frayer son propre chemin), et contient bien-sur son lot de scènes d'actions spectaculaires. Mais son charme et sa particularité résident avant tout dans les longues scènes où Harold et Krokmou vont tout doucement s'apprivoiser. D'abord bête terrifiante, le dragon va progressivement se transformer en un gros matou câlin aux grand yeux verts irrésistibles. Dans la famille, on a également apprécié le bestiaire dragonnesque très inventif, et bien-sur le personnage d'Astrid, copine viking d'Harold dégourdie et au caractère bien trempé.

Dragons 1, un film que dès 5 ans c'est du bon.

PS : Malheureusement la suite sortie en 2014 ne nous a pas semblé du tout à la hauteur du premier opus. Script centré essentiellement sur les scène de baston et personnage féminin relégué en arrière plan, les scénaristes sont rentrés dans le rangs et ont relégué aux oubliettes ce qui faisait l'originalité du film.
Ah mais c'est le gros dragon à son pépère ça ! Ah mais oui !!!


dimanche 12 octobre 2014

C'est mathématique !

Un livre pour réconcilier les enfants (et les plus grands) avec les maths, pour leur montrer toute la beauté de la discipline et aussi son importance dans les moindres aspects de la vie quotidienne, c'est possible ça ?

Pour être honnête, quand j'ai démarré la lecture de ce documentaire cet été, j'y allais plutôt à reculons, mais au final j'ai eu une très jolie surprise. Ce livre d'une grande clarté rend la discipline belle et accessible, en la replaçant dans l'histoire de l'humanité et en montrant bien comment les grands problèmes mathématiques peuvent trouver leur source dans des situations finalement assez triviales (dénombrer un troupeau de bétail...). Les illustrations sobres et élégantes de Jochen Gerner s'associent parfaitement au texte (structuré en courts paragraphes) pour en faire un ouvrage à la fois aéré, on peut le parcourir par petites touches, et passionnant, un fois commencé j'ai eu du mal à le lâcher. 

C'est mathématique !, de Florence Pinaud, Carina Louart et illustré par Jochen Gerner, un livre passionnant à dévorer dès 9 ans.


dimanche 5 octobre 2014

Carnets de Nature

Cet été à la montagne on a entrepris la réalisation d'un herbier (photographique hein ! On ne cueille rien dans les parcs nationaux !) avec les filles (5 et 7 ans) et pour l'occasion, en complément d'un livre de botanique adulte, j'ai fait l'acquisition de l'opus Fleurs des Montagnes, dans la collection Carnets de Nature éditée chez Milan jeunesse.

Fille aînée à beaucoup apprécié d'avoir son propre livre qui lui a permis d'identifier une grande partie des fleurs que nous avions prise en photo. La mise en page est claire et élégante avec des dessins d'un grande précision et plein d'informations complémentaires sur les différentes familles de fleurs et les espèces protégées en montagne.

Au final j'aime beaucoup cette collection d'ouvrage compacts (pratiques à glisser dans un sac pour une sortie) et à prix doux (5€95 pièce) et il y a fort à parier que je ferai l'acquisition de tomes supplémentaires (fleurs des champs, champignons, oiseaux, étoiles...) au fur et à mesure de nos futures sorties natures.

Collection Carnets de Nature, des livres qui sont bien pour se mettre au vert avec les nains (dès 7 ans)

dimanche 28 septembre 2014

Ligretto


Bon, le solitaire, vous connaissez ? Mais si voyons, on prend un jeu de cartes, on les retourne au fur et à mesure et on essaye de faire une pile pour chaque couleur. Après bien sur il y a des variations, mais le principe de base est là : on fait des piles.


Ben Ligretto, c'est tout simplement un solitaire collectif.

Gnéééé ? Qu'est-ce-que tu racontes toi ? Un solitaire c'est pas collectif ! (par définition)

Si, si, c'est facile, chaque joueur autour de la table a un jeu de cartes complet en main, et peut poser ses cartes sur n'importe laquelle des piles (et pas seulement les quatre siennes). On va le plus vite possible et le premier joueur a avoir défaussé toutes ses cartes a gagné et crie Ligretto ! Voilà, c'est tout.

Euh, attends, ça se joue à combien ton truc là ?

Une boite contient quatre jeux de cartes, mais si on combine les trois boites différentes (rouge, bleue et verte), on peut rassembler jusqu'à douze joueurs.

Douze joueurs autour de la table ! (oui faut prévoir une grande table)

Mais ça doit mettre un dawa pas possible ce truc !

Ah oui, quand on joue à plein y'a de l'ambiance (mais à quatre joueurs on s'amuse beaucoup aussi hein), et parfois on voit les cartes voler... 

Pour s'en sortir il faudra être observateur et hyper-réactif (pour pas se faire piquer un emplacement en haut d'une pile par son voisin). Comme les parties sont très rapides (moins de 5 minutes, on peut en enchaîner plusieurs), chez nous c'est le petit jeu idéal quand on a peu de temps devant soi ou quand on est fatigués des gros jeux stratégiques

Ligretto, un jeu de rapidité bien stimulant à partir de 8 ans.

ça, c'est une capture d'écran de l'appli, c'est pour vous donner une idée de la table de jeu à quatre.
Je vous laisse imaginer ce que ça donne à 12 joueurs...

dimanche 21 septembre 2014

Minuscule La Vallée des Fourmis Perdues

Fan de la série originale, c'est peu dire que j'étais sur les starting-blocks lorsque que le long-métrage est sorti en salles et que je me suis empressée d'y traîner ma progéniture, elle aussi conquise d'avance il faut bien le dire.

Quoi qu'il en soit le passage sur grand écran pour Minuscule est une réussite. Autour d'un scénario simple mais bien ficelé, les gentilles fourmis noires aidées de leur amie coccinelle parviendront elle à repousser l'attaque des fourmis rouges ? on retrouve tous les ingrédients qui font la succès de la série télé : Décor naturels superbes, humour, insectes facétieux, bande son faite de bruitages rigolos et bucoliques, poésie à tous les étages. Mais il y a aussi dans cette version longue de l'aventure, avec des courses poursuites trépidantes, du frisson, grâce aux terribles fourmis rouges, et aussi beaucoup d'émotion bien-sur. Bref, voici un film familial par excellence, puisqu'il peut toucher tous les publics, petits et grands réunis.

Minuscule, la Vallée des Fourmis Perdues, vivez la grande aventure au ras des pâquerette à partir de 4 ans (et aussi pour les grands)

dimanche 14 septembre 2014

Perudo


Soit six jolis gobelets colorés (un par joueur), et, cachés sous chacun de ces gobelets, cinq jolis dés non moins colorés (ce qui nous fait un total de trente dés, faites un effort pour suivre, parce que sinon vous allez très vite être largués). Chaque joueur ne peut voir que ses propres dés, mais saurez vous estimer la valeurs de tous les dés sous les gobelets ?

Six dés de trois !
Non, huit dés de trois !
Et ben moi je dis neuf dés de quatre !
Menteur !

Chacun à son tour les joueurs peuvent proposer un enchère croissante (sur le nombre de dés ou leur valeur faciale), ou bien essayer de griller le joueur précédent si son enchère semble trop ambitieuse. Dans ce dernier cas on soulève les gobelets, on fait les comptes, et le perdant (menteur démasqué ou délateur trop zélé) perd un dé. Le gagnant de la partie est tout simplement le dernier joueur à avoir des dés sous son gobelet.

Voilà un chouette petit jeu combinant bluff et probabilités, et qui peut s'avérer très déstabilisant, car pour gagner il vous faudra aussi comprendre comment fonctionnent vos adversaires. Il y a les prudents, qui essayent de proposer des enchères de manière rationnelle, en s'appuyant sur la valeur de leurs dés, mais il y a aussi les joueurs qui lancent une enchère au hasard et vous emmènent sur de fausses pistes, à vous de savoir les distinguer. Qui plus est, la physionomie du jeu varie énormément au fur et à mesure que la partie avance et que le nombre de dés restant sur table se réduit, parce que faire des estimations sur trente ou trois dés, ça n'a rien à voir. Notons que les enfants ont aussi toutes leurs chances, vu que leur propension à développer des stratégies pas toujours rationnelles et plutôt imprévisibles peut s'avérer assez perturbante...

Bref, Perudo, c'est un chouette petit jeu, facile d'approche mais qui renferme un grand nombre de subtilités, à jouer en famille dès huit ans.


dimanche 7 septembre 2014

Bébé des cavernes

On connait tout sur l'homme et la femme des cavernes, de la chasse au mamouth aux peintures rupestres. Par contre on ignore tout de la vie trépidante de sa délicieuse progéniture et c'est bien dommage. 

Heureusement pour nous, ce délicieux album vient enfin combler cette terrible lacune historique. Où l'on découvre que la nuit durant, pendant que papa et maman des cavernes roupillent, bébé des cavernes lui se fait la malle pour faire la nouba en compagnie d'animaux préhistoriques. 

Ah elle est belle la jeunesse d'autrefois tiens !

Bébé des cavernes, de Julia Donaldson et Emily Gravett, un album absolument charmant à découvrir dès trois ans.

lundi 1 septembre 2014

Superchouette best of !

La Siouperchouette Team est de retour, et on va démarrer cette nouvelle saison 2014-2015 par un petit best-of, soit trois jeux très différents, déjà chroniqués sur ce blog et dont on ne se lasse pas. La preuve, ils ont encore fait la joie des petits et des grands tout l'été durant :
  • Dobble, la petite boite à toujours avoir sur soi pour occuper ses nains, il y a plein de règles différentes pour varier les jeux, et c'est super accessible pour les petits dès 4 ans.
  • Dixit, poétique et original, un jeu vraiment unique qui saura plaire même aux "non joueurs". Et pour les grandes tablées, je recommande la version Odyssey qui permet de jouer jusqu'à 12.
  • 7 Wonders, décidément un excellent jeu de stratégie, où des tactiques variées permettent d'accéder à la victoire. Tous les novices qui l'ont découvert cet été furent conquis.