dimanche 25 septembre 2016

Bazar Bizarre

Dans la boite de Bazar Bizarre, il y a cinq petits objets en bois de couleurs différentes :

Un fantôme blanc,
Un fauteuil rouge,
Un livre bleu
Une souris grise,
Une bouteille verte.

Et il y a aussi un paquet de cartes, que l'on va retourner une par une. 

Sur chaque carte, on retrouve deux symboles (par exemple un fantôme dans un fauteuil), parfois l'un de ces symboles a la bonne couleur (i. e. la même que sa version en bois), parfois non. Et donc pour gagner cette carte il faudra s'emparer le premier d'un objet en bois, mais pas n'importe lequel :
  • Si la carte comprend un symbole portant la bonne couleur (comme un fantôme blanc), on doit saisir l'objet correspondant.
  • Si les deux symboles sur la carte n'ont pas la bonne couleur, on doit saisir l'objet qui n'est pas représenté, ni en forme, ni en couleur, sur la carte.
Gné ?

Bon, exemple, je retourne une carte sur laquelle on trouve un fantôme rouge avec une bouteille grise, il faudra donc s'emparer de ?

tic, tac, tic, tac, tic, tac...
....
....
....
Du livre bleu !

Oui, bravo petit lecteur chéri, tu est vraiment trop fort !
(Ce qui entre nous ne m'étonne qu'à moitié, la lecture de Superchouette étant un signe d'intelligence manifeste, si, si, je vous assure.)

Donc voilà, Bazar Bizarre est un petit jeu au principe fort simple et très facile d'accès, mais qui s'avère pourtant être très amusant et efficace pour se faire des noeuds au cerveau. Un chouette jeu familial à partager avec ses nains et où les adultes n'auront pas forcément l'ascendant, ce qui devrait le rendre particulièrement populaire auprès des petits joueurs.

Bazar Bizarre, chez Gigamic, un jeu bien malin à découvrir dès 6 ans.

dimanche 18 septembre 2016

Mathilde et les petits papiers/ Gustave Taloche, roi de la bagarre

Aujourd'hui on va faire connaissance avec deux enfants très différents. 

D'une part il y a Mathilde la silencieuse, qui crée des merveilles avec les petits morceaux de papiers qu'elle glane ici et là, et que ses parents ont parfois bien du mal à comprendre. 

Et puis de l'autre côté, nous avons Gustave, bagarreur de son état, terreur des cours de récré, et qui avec ses copains a érigé la castagne au rang d'oeuvre d'art...

Deux enfants qui n'ont rien en commun donc, sinon d'être nés tous deux du même duo d'auteurs, Béatrice Fontanel au texte et Marc Boutavant aux illustrations, et qui font chacun l'objet d'un chouette petit roman jeunesse à destination des jeunes lecteurs. Chez nous on les a trouvé tous les deux très attachants ces petits héros, et on a été aussi émus par leurs histoires qui m'ont pourtant rien à voir.

Mathilde et les petits papiers, Gustave Taloche roi de la bagarre, par Béatrice Fontanel et Marc Boutavant, deux jolis romans pour lecteurs débutants (dès 6 ans).

dimanche 11 septembre 2016

Sous terre/Sous l'eau

Imaginez un livre bigoût. D'un côté, dans des tonalités ocres, on trouve tout ce qu'il faut savoir sur ce qui se trame dans les entrailles de la terre, des légumes racines aux tunnels du métro, en passant par les terriers des animaux sauvages. Et puis on le retourne, et l'autre côté,  dans un superbe camaïeu de bleus, on découvre le monde marin sous toutes ses coutures, poissons et plongeurs, de l'eau douce du lac à l'immense fosse des Mariannes...

Après le superbe Cartes, le duo polonais Aleksandra et Daniel Mizielinski nous revient donc avec un album absolument fantastique. Sous terre/sous l'eau est à la fois un ouvrage encyclopédique d'une richesse inouïe qui fascinera les plus jeunes comme leurs parents, mais également un livre d'image fabuleux et poétique, si bien que chez nous la cadette (4ans) n'arrive pas à s'en décoller alors même que la plupart des textes sont encore bien trop ardus pour elle. Bref, c'est une merveille sous tous les plans.

Sous terre/Sous l'eau, d'Aleksandra et Daniel Mizielinski, préparez vous à un voyage fantastique dès 8 ans (voire même avant).

(Je retrouve pas mon appareil photo et mon téléphone est poucrave.
La vérité, allez feuilleter ce livre en vrai les gens, je vous jure qu'il vaut le détour !!!)

dimanche 4 septembre 2016

La bergère qui mangeait ses moutons

Il était une bergère, et ron et ron petit patapon, qui ne faisait pas que garder ses moutons, mais avait également pris la déplorable habitude d'en boulotter un tous les matins au petit déjeuner. 

Comme on peut s'y attendre, la situation n'enchante que très moyennement le troupeau, qui s'en va trouver de l'aide en la personne d'un grand loup pas si méchant que ça (enfin... ça dépend pour qui...).

Autant fille aînée est très vite devenue une lectrice vorace qui s'engouffre des gros pavés à la vitesse de l'éclair, autant n°2 a elle décidé de prendre son temps pour apprivoiser la lecture. Nous avons donc mis à profit le rayon premières lectures de notre médiathèque bien-aimée, qui est très bien fourni, et découvert ce drôle de petit livre qui mélange et détourne joyeusement les clichés traditionnels des contes avec sa bergère qui tient plus de l'ogresse et son loup sympa.

La bergère qui mangeait ses moutons, d'Alexis Lecaye et illustré par Nadja, un conte rigolo à lire tout seul dès six ans.

jeudi 1 septembre 2016

Superchouette Best-of !

En attendant le démarrage de la nouvelle saison 2016-2017, voici trois ouvrages déjà chroniqués sur ce blog et qui ont encore fait la joie de la Superchouette marmaille cet été :
  • Après deux ans de règne incontesté, la BO de la Reine des Neiges s'est enfin faite détrôner par les délicieuses Ballades Enfantines, qui sont désormais notre CD favori pour les voyages en voiture. C'est peu dire que mes oreilles sont soulagées tiens...
  • Marmaille number 2 (presque 7 ans) a été initiée aux Colons de Catane. Bon pour la stratégie c'est pas encore tout à fait ça, mais on tiens le bon bout, à nous les soirées jeux à quatre  (et va falloir qu'on songe à acquérir une extension pour quand n°3 sera en âge de s'y mettre).
  • Quant à marmaille number 3 (4 ans) justement, elle est devenue fan de Sardines, qu'elle nous ressort tous les soirs en rentrant à la maison, va falloir que je travaille ma mémoire moi !

vendredi 1 juillet 2016

Superchouette été

Et c'est reparti pour deux mois de repos bien mérité (si, si) pour la Superchouette team, qui s'en va tester plein de nouveaux jeux et bouquins .

On se retrouve en septembre et en attendant, profitez bien de votre été en famille (et on espère au soleil !)
(tiens et si on allait se faire un petit Aventuriers du Rail ?)

dimanche 26 juin 2016

Abella l'abeille

C'est l'histoire d'une petite abeille qui s'en va joyeusement butiner, et à chaque carte fleur glissée dans la ruche, hop ! voilà une goutte de miel qui ressort ! Cris de joie du nain devant la transformation et c'est reparti pour un tour, car c'est tout un pot de miel qu'il faut remplir pour gagner.

Abella l'abeille est un chouette jeu premier âge qui a l'intelligence d'avoir des règles évolutives que l'on peut donc adapter en fonction des compétences des petits joueurs. Vers deux ans on commence doucement avec une simple reconnaissance des couleurs sur le dé et l'identification de la fleur correspondante. Après-quoi on retourne les cartes fleurs et le jeu fait alors appel à la mémoire des joueurs. Et enfin on peut corser les choses en tenant compte du fait qu'il faudra remplir le pot de miel (tous ensemble, car c'est un jeu coopératif) avant que les fleurs ne fanent. Le matériel est joli et bien pensé, la boite-ruche qui convertit les fleurs en miel fait clairement un carton auprès des plus petits (voir la démonstration en gif animé chez Martin Vidberg).

Abella l'abeille, chez Haba, un jeu super choupi pour les tout petits dès 2 ans.

dimanche 19 juin 2016

Takenoko

Or donc, l'empereur de Chine vient de faire don à l'empereur du Japon d'un panda. Alors certes ça partait d'une bonne intention (rapprochement entre les peuples, tout ça là), et puis les pandas c'est super choupi. Mais c'est que ça bouffe ce bestioles là, et pas n'importe quoi, ça non, du bambou bio cultivé avec amour sinon rien !

Dans Takenoko, vous incarnez donc un jardinier de l'empereur du Japon, investi (et parfois débordé) de plusieurs missions : Aménager la bambouseraie en diverses parcelles qu'il faudra bien sur irriguer, faire pousser des bambous de différentes couleurs (vert, jaune ou rose), et bien entendu, nourrir le panda gourmand, le tout en s'adaptant à une météo parfois capricieuse. Ah ça, jardinier impérial, c'est pas simple comme poste je vous assure !

Takenoko bénéficie à la fois s'une forme particulièrement soignée, avec un folklore sympa et original accompagné d'un matériel de jeu remarquablement beau, tout en étant un chouette jeu de stratégie accessible aux jeunes joueurs. La prise en main du jeu est encore plus facilitée par des sortes de cartes aide-mémoire, qui résument de manière élégante et claire les différentes actions possibles à chaque tour de jeu. Du coup même dès la première partie on n'a quasiment pas besoin de se référer aux règles en cours de jeu, ce qui est particulièrement appréciable.

Takenoko, pour s'aménager un jardin extraordinaire dès 8 ans.

En plus dans la boite y'a une figurine de panda, comment voulez-vous résister à ça ???