samedi 12 septembre 2009

La petite maison dans la prairie

Ah lala, les amis, quel sacrifice ce blog ! Pendant que certaine était à la plage les doigts pied en éventail, d’autres furent obligées de relire l’intégrale de la petite maison dans la prairie. Attention hein, ici on parle des livres et pas de la série télé, que ça c’est juste gnognoteries et compagnie.

Ces livres racontent l’histoire vraie de vraie de Laura Ingalls. Elle commence quand elle a 7 ans et que sa famille traverse l’ouest des Etats-Unis pour s’installer dans le territoire indien car le gouvernement est sur le point de donner ce territoire aux colons mais ils quittent rapidement cet endroit car ils n’avaient pas vraiment le droit de s’y installer et c’est trop dangereux à cause des indiens. Alors la famille de Laura reprend son charriot et continue d’avancer. Il faut dire que le papa, le fameux Charles Ingalls il avait soif de grands espaces et de liberté et qu’il avait un peu la bougeotte. Mais bon il assure aussi, c’est une force de la nature cet homme-là. Faut le voir construire sa maison juste avec des rondins de bois et une hache et quelques clous pour le toit. Ça force l’admiration je dois dire…

Depuis mes 10 ans, j’ai lu et relu des dizaines de fois tous les épisodes de la petite maison dans la prairie. Quand j’étais petite je m’identifiais vraiment à Laura Ingalls qui se décrivait comme une petite fille trop pleine de vie qui aimait plus que tout être dehors pour courir ou observer la nature et les animaux et qui avait du mal à rester sage… surtout par rapport à sa sœur, la douce Marie qui frôle la perfection jusqu’à en être un peu énervante. Quand je le relis avec mes yeux de maman aujourd’hui, ça me fait bien rire parce que je vois bien que Laura est une petite fille vraiment sage qui fait à peine quelques bêtises et Caroline, sa maman me laisse pantoise d’admiration. Toujours calme et maîtresse d’elle-même, jamais besoin d’élever la voix sur ses enfants… C’est une autobiographie romancée donc Laura a peut être soigneusement édulcoré la vérité et passé sous silence quelques taloches. Il faut voir aussi que tout n’est pas politiquement correct. Quand j’étais plus jeune je ne percevais pas du tout l’injustice de piquer leur territoire aux indiens.

C’est avant tout une histoire vraie et ce n’est pas si éloigné de nous. Après tout Laura est morte en 1957. Elle est contemporaine de ma grand-mère ! Et sa vie est si différente, extraordinaire et pleine d’aventures. C’est l’époque des westerns mais c’est la vie des gens ordinaires, la vie de tous les jours, comment ils se débrouillaient pour vivre, pour faire pousser leur nourriture, pour élever leur bétail, pour se faire des vêtements. On y voit la construction d’une nouvelle ville autour d’une voie ferrée. C’est passionnant. Et la famille de Laura est très unie, très touchante. Les enfants sont aimés et choyés. Petite, Laura est pleine de vie, espiègle. Plus tard sa sœur Marie, attrape la scarlatine et devient aveugle et Laura hérite du rôle de l’aînée. Dès qu’elle peut elle seconde son père pour les travaux de la ferme car il n’y a pas de garçons. Tout au long de la série, on la regarde grandir, on sent son caractère indépendant s’affirmer petit à petit. Elle est très brillante à l’école et passe un diplôme d’institutrice. Son premier poste, loin de sa famille sera très pénible. Puis elle rencontre Almanzo, son futur mari qu’elle l’épouse quelques années plus tard (elle a à peine 16 ans). La série se termine sur le début de leur vie commune. Et quand on referme le 8ème et dernier livre de la série, je vous assure qu’on a l’impression de quitter une amie.

J’ai hâte que mes enfants grandissent pour leur lire et leur faire lire... Si vous ne les connaissez pas, jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas quelque soit votre âge. Si vous les connaissez c'est l'occase de les relire et de retrouver Laura.

15 commentaires:

mesvies a dit…

J'ai reçu les 8 volumes pour Noël quand j'étais au CE2... Moi je ne les ai jamais relus, mais je me souviens avec précisions de certaines parties... Celle qui m'a le plus marquée, c'est l'hiver le plus dur que la famille passe, où ils n'ont plus rien pour se chauffer que de la paille très serrée...
Aussi, (je ne sais pas si c'est le même hiver), une gelée tardive les oblige à se lever la nuit pour arroser chacun des pieds de maïs planté, sous peine de perdre la récolte...

Bref, j'ai le souvenir d'une vie très rude, ça m'a marquée.
J'ai adoré lire ces livres à cet âge-là (8 ou 9 ans peut-être), j'espère que mes enfants les aimeront aussi.

lili a dit…

Effectivement ils passent un hiver en ville, à attendre l'arrivée d'un train qui ne peut pas passer à cause de la neige. Les habitants n'ont plus rien à manger et ont du mal à se chauffer. Et c'est là qu'ils utilisent la paille tressée!

Melanie a dit…

oooooooooooh, oui, quelle bonne suggestion! j'ai moi aussi lu des dizaines de fois toute la série, et j'en garde un souvenir ému - bien plus que du feuilleton télé, qui était beaucoup moins bien - avec une évolution: en grandissant, je me suis mise à m'intéresser plus aux derniers volumes, ceux où Laura a grandi et devient adulte... comme quoi JK Rowling n'a rien inventé avec son héros qui mûrit de volume en volume ;-)
et l'épisode qui m'avait le plus marqué, c'est quand le papa reste coincé dans la tempête de neige et survit en mangeant les bonbons qu'il avait achetés aux enfants pour Noël.

lili a dit…

Mélanie > oui!!! moi aussi c'est un des trucs dont je me souvenais le mieux!

pasc a dit…

Et avez-vous lu "la petite maison dans les grands bois", qui en fait est le prélude à la saga? Laura y raconte sa vie de famille dans la forêt du Wisconsin, avant le Land Act qui "donnait" la terre indienne aux colons blancs, et donc avant le départ de la famille pour l'Ouest sauvage. Ma mère ma le lisait quand j'étais petite, et je m'identifiais complètement à Laura. Puis j'ai appris à lire, et j'ai lu tous les autres tomes...
Un truc m'avait frappée dans le dernier tome de la série, c'est l'absence de référence à l'amour (qui pourtant existait! ) entre Laura et Almanzo, alors qu'il raconte leurs premières années de vie de couple. Journaux intimes de jeune mariée, tout en retenue et pudeur, alors que les récits d'enfance sont empreints de l'amour qui unissait cette famille...
Tiens, je vais m'y replonger!!

lili a dit…

pasc > non!!!! je ne connaissais pas. je viens immediatement de le commander! mille mercis!

Isabelle95 a dit…

Je les ai tous lu aussi, tu me donnes envie de les prendre à la bibli pour recommencer. Mon préféré est le Tome qui raconte la vie d'Almanzo petit à la ferme de ses parents.
Une ferme modèle et des repas qui donnent envie de se lécher les babines.

Del4yo a dit…

HA mais si! Il y a une fessee dans le premier tome, relis-le...


Et tu trouveras, en Anglais seulement peut-etre, un livre de correspondance entre sa fille Rose et Laura.


J'ai appris l'Anglais en lisant ces livres (elle a en fait un style tres clair), je les relis souvent. Avec l'age je me rends compte qu'elle a un point de vue tres dur, tres courageux sur la vie, mais que cela a du lui peser enormement, on le sent bien dans les derniers tomes .

Ca revient furieusement a la mode ou je me trompe?

Champagne a dit…

Lili, Angel, je ne sais pas où mettre ce commentaire donc je profite du dernier billet, enlevez le de là si nécessaire.
Je voulais simplement vous remercier pour ce blog merveilleux qui m'a permis d'offrir les livres parfaits à mes filles pour leurs anniversaires la semaine dernière. La grande se régale avec "Princesses oubliées ou méconnues" et s'éclate avec la série des "Petites poules". La plus jeune, fan des sorcières, adore son grand guide pratique.
Bref, merci pour cette initiative mesdames !

AF a dit…

C'est incroyable, comme coincidence: je suis en train de relire le tome 3!!
J'ai lu ce livre des zillions de fois petite, et mon papa m'a refilé le tome 1 il y a 2 ans pour que je le lise à ma fille, 2 ans à l'époque. Sur le coup, ca ne fonctionnait pas pour elle, mais la veille de notre départ en vacances cet été, elle (ç 4 ans et demi) est retombée dessus et m'a demandé de l'emporter. C'est la première fois que je lui lis un VRAI livre, pas un album illustré, et ça marche du tonnerre. J'ai lu quelques chapitres dans l'avion et elle a accroché (en plus il y a des illustrations tout au long des pages). Donc en 15 jours de vacances, on l'a lu 1 fois et demi!! Et depuis la rentrée, on ne lit que 1 à 2 épisodes le soir alors on en est au milieu du tome 2. Et moi en parallèle, je relis goulûment la série. C'est fou comme j'y trouve des choses d'adulte que je n'avais jamais perçues petite... (Comme les relations entre le père et la mère et leur façon de faire des concessions dans leur couple pour gérer leur famille alors qu'ils ont des aspirations différentes: le père veut de l'aventure, des grands espaces, il est curieux de tout et tolérant, la mère veut vivre à la ville, s'établir et s'installer pour toujours, a peur des indiens, des métisses, des cheminots, etc...) Et puis, avec l'âge, j'ai approfondi ma connaissance de la culture et de l'histoire américaine et certains épisodes me parlent plus car je les resitue dans leur contexte. Bref, je me régale. Merci du fond du coeur aux commentateurs/trices de m'avoir signalé les 2 autres livres de Laura Ingalls, je vais me jeter dessus. Et en effet, en anglais, ca doit être bien sympa aussi (quoique, un châlit, je sais pas ce que c'est en français, alors en anglais... ;-) ) Et moi aussi, mon préféré, c'est le tome 4 avec l'enfance d'Almanzo et ses occupations toute l'année pour stocker des bons trucs à manger... Et j'ai un souvenir très mitigé du tome 8. J'en suis restée avec une impression d'inachevé et de jeune femme trop occupée ou trop blasée par son mariage pour pouvoir continuer à écrire (alors qu'elle a forcément écrit les épisodes précédents à l'âge adulte...)
Bon, désolée de ce commentaire fleuve...

flo a dit…

vous m'avez toutes mis l'eau a la bouche!! je vais je pense m'en fournir un exemplaire.
Au fait pourriez vous me renseigner. Mon petit gars (2 ans) commence à s'interesser a l ordi dès qu'on y est. Est ce que je dois m'interesser plus a des claviers pour enfants ou bien a des ordi fait pour eux et leur âge?
merci encore pour le blog.
ps: J'ai cde pour mon son annif un exemplaire de ELmer

Annette a dit…

J'ai forgé mon propre mythe de l'Amérique des pionniers en lisant La Petite Maison.
J'étais à l'école primaire et je lisais seule les 5 premiers tomes offerts par ma tante (les seuls livres qu'elle m'aie offert mais des bons !). je vivais le blizzard, les tempêtes et j'ai un souvenir ému de leur maison presque sous terre, et d'un épisode de sècheresse avec les criquets et de ce bruit étrange que Laura entend ... la pluie dont elle avait oublié le son.
Je rejouais les scènes dans le salon familial, piquant les bottes fourrées de ma mère ...
Ah ! Que de souvenirs !

lili a dit…

Del4yo > c'est vrai mais disons que ça n'a pas l'ait d'etre un mode de vie

Champagne > merci!!!!

Isabelle95 & AF > j'aimais tellement le personnage de Laura que je survolais l'histoire d'Almanzo pour la retrouver

flo > moi je dirais de lui trouver une petite souris et mets le sur http://www.poissonrouge.com/

Annette > je pense qu'il faut que tu lises la fin aussi ;)

angel a dit…

J'avoue que moi j'ai lu toute la série deux fois avec délices, et que j'attends avec impatience que ma fille (lente comme une tortue niveau bouquinage, mais constante) lise les 5 premiers tomes que tu lui as offerts!!

J'avais beaucoup aimé la richesse de détails sur la vie (dure, très) de l'époque, et aussi le contraste avec le côté gnangnan bien pensant de la série. Elle raconte la VRAIE vie, et des fois spa joli joli, mais ça reste toujours profondément touchant...

Et le personnage de Laura quoi! Elle était extraordinaire :)

angel a dit…

J'avoue que moi j'ai lu toute la série deux fois avec délices, et que j'attends avec impatience que ma fille (lente comme une tortue niveau bouquinage, mais constante) lise les 5 premiers tomes que tu lui as offerts!!

J'avais beaucoup aimé la richesse de détails sur la vie (dure, très) de l'époque, et aussi le contraste avec le côté gnangnan bien pensant de la série. Elle raconte la VRAIE vie, et des fois spa joli joli, mais ça reste toujours profondément touchant...

Et le personnage de Laura quoi! Elle était extraordinaire :)