dimanche 25 octobre 2015

Curieuse, Bavarde et Coquette

C'est l'histoire de trois princesses, aux trois tempéraments bien différents, qui font pourtant toutes les trois le désespoir de leur papa de roi qui aurait préféré un fils pour lui succéder à la tête du royaume (c'est bien la condition féminine ça, tu joues, tu perds). Même que celui-ci leur a trouvé trois surnoms pas très sympas, Curieuse, Bavarde et Coquette.

Sauf que le jour où la guerre éclate, qui c'est qui va réussir à vaincre l'ennemi et sortir papounet de prison à votre avis ?

Se poser la question du féminisme en littérature jeunesse, ça n'est pas vouloir à tout prix brûler les livres de princesses à paillettes (quoique, certains albums peuvent vous faire regretter le bon vieux temps des bûchers), mais  c'est aussi chercher des ouvrages capables de montrer à nos enfants que, fille ou garçon, il n'y a pas une seule façon d'être au monde. Curieuse, Bavarde et Coquette en est la preuve, puisque chacune de nos princesses contribuera à sa façon à la libération du pays et trouvera son bonheur de la manière qui lui est propre. Joliment servi par des illustrations qui rappellent le folklore russe et un texte élégant, ce conte malin vient nous rappeler qu'il y a mille et une façon d'être une princesse (et que le port du rose n'a rien d'obligatoire pour cette fonction).

Curieuse, Bavarde et Coquette, par Michel Piquemal et Bruno Robert, l'histoire de trois princesses qui ont oublié d'être bêtes, à partir de 5 ans.

dimanche 18 octobre 2015

La poudre à prout du Pr. Séraphin

Lise s'ennuie dans le quartier depuis le départ de sa meilleure amie. Mais voilà qu'elle fait la connaissance de Bulle, drôle de petit bonhomme à la tignasse écarlate, et du Pr. Séraphin, génial et fantasque inventeur, entre autres, de la poudre à prout (dont je vous laisse imaginer les propriétés très spéciales). Comme on est dans un roman jeunesse, inutile de préciser que notre trio de choc va bientôt vivre des aventures trépidantes, car, qui l'eut cru, la poudre a prout s'avère susciter bien des convoitises.

Ben mes enfants, je ne sais pas ce qu'ils filent à bouffer à leurs auteurs jeunesse dans le nord de l'Europe, mais le moins qu'on puisse dire c'est que leur imagination pète le feu (hahaha, ha, désolée, fallait que je la fasse). Après la Suède des Cousins Karlsson, et la Finlande des Filouttinen, nous voici donc en Norvège pour un roman déjanté à souhait et qui a bien-sur ravi ma jeune lectrice testeuse (8 ans et demi). La galerie de personnages et le ton joyeusement foutraque de l'ensemble rappellent fortement Roald Dahl (on a connu pire comme source d'inspiration) et cette impression est renforcée par des illustrations rigolotes qui sont elles-même dans l'esprit de Quentin Blake (je signale au passage que le roman, qui est très épais, est aussi très richement illustré, et s'avère donc bien plus rapide à lire que ce l'on pourrait croire à première vue).

Notons aussi que Jo Nesbø (j'ai mis trois plombes pour trouver comment faire le o barré sur mon clavier, alors on est gentil, on applaudit) est également un auteur de romans à suspense reconnu. Mais bon soyons honnête, je ne connais absolument pas ses ouvrages pour adultes, moi j'ai juste empruntés les livres à la médiathèque parce qu'il y avait écrit prout sur la couverture. Oui je sais, mais c'est un mode de sélection comme un autre, et en plus il s'est avéré très fructueux, alors pourquoi pas ?

La poudre à prout du Pr. Séraphin, de Jo Nesbø, des aventures pétaradantes qui viennent d'Oslo, à partir de 9 ans (trois tomes parus)


dimanche 11 octobre 2015

Mon arbre

Au début il y a un arbre, en haut de l'arbre il y a un cocon, et de ce cocon voilà que sort un bébé. En compagnie de son chat le bébé décide d'explorer l'arbre, parviendra-t-il à trouver un nouvel abri pour lui et le chat ?

Bon, désolée de vous spoiler, mais la réponse est oui, au bout de l'arbre il y a l'endroit parfait pour bébé et son chat. 

Et entre temps il y a quarante pages de délicatesse et de poésie à l'état pur dans ce très bel album magnifiquement illustré par Ilya Green qui nous parle à la fois d'aventure (à l'échelle d'un bébé hein) et de cocon réconfortant. Voilà donc un très beau livre doudou, à feuilleter blotti bien au chaud sous une couette avec son tout petit dans les bras.

Mon arbre, d'Ilya Green, une petite merveille tendre et colorée à découvrir dès trois ans. 
Allez, en route mauvaise troupe !

Et voilà, on est arrivé !

dimanche 4 octobre 2015

Super Fiston

Mini fiston et mini papa déambulent dans Gigantesque-Ville et ce matin mini fiston a le coeur lourd. Tous les autres sont plus forts, courent plus vite et savent faire plein de trucs, mais lui alors ? Mini fiston rêve de super pouvoirs, mini papa saura-t-il trouver les mots pour rassurer son Super Fiston ?

Pour tous nos mini-marmots qui se rêvent toujours les plus forts, les plus grands, les plus rapides, ce joli petit album vient leur dire avec douceur et des mots simples que pour nous ils seront toujours les plus super. Parce que tous les parents du monde ont beau râler sur leur progéniture, la vérité, c'est que nos enfants nous rendent meilleurs et qu'on ne le leur dit sans doute pas assez souvent.

Super Fiston, de Christos et Chebret, une petite bouffée de tendresse et de bienveillance à partager avec son mini-me à soi dès 5 ans.