vendredi 26 juin 2009

Mandarine, la petite souris

J'ai déjà parlé ici de la difficulté que je rencontre à trouver des livres pour les tout-petits dont le graphisme et le texte me plaisent. Je trouve souvent que soit il n'y a pas d'histoire, soit le graphisme est à pleurer de platitude, soit une habile combinaison des deux fait que mes yeux saignent et que mon cerveau cherche la sortie. Je vais donc toujours en librairie avant d'acheter un livre pour MaPatate (et pareil avant pour son frère et sa soeur) sauf si j'ai eu l'occasion de feuilleter le livre à la bibliothèque.

Je ne suis pas hyper fan des livres tactiles, ils sont souvent d'une pauvreté narrative à pleurer. Mandarine, la petite souris, fait exception. Je trouve que ce livre est parfait pour un tout-petit, dès 18 mois pour le texte, et beaucoup plus jeune pour les textures. Il est vraiment soigné, tant dans sa présentation graphique, que dans l'histoire qu'il présente. Oh elle n'est pas très innovante cette histoire de petite souris qui a perdu sa maman, et qui demande à chaque animal rencontré si par zazar il ne serait pas sa génitrice, hum? Mais elle a le mérite d'être bien écrite, dans une langue de qualité.

Et puis moi j'adore quand il y a plein d'animaux, je fais des voix différentes, ça m'éclate. Et c'est vraiment important de prendre plaisir à lire un album - oui je n'achète jamais une histoire qui me barbe, je ne suis pas maso! Donc voilà Mandarine, avec son tit museau pointu, sa couche à épingle à nourrice, sa longue queue à arabesque, qui se balade de double page en double page, à la recherche de sa maman. Elle interroge tour à tout un ours, un poisson, un serpent, une tortue, avant de bien sûr retrouver sa maman. Chaque double page est prétexte à découvrir une nouvelle texture: la fourrure de l'ours, d'une douceur rarement vue dans un livre tactile, les écailles du poisson, les anneaux du serpent, la carapace de la tortue...

Mandarine est très appréciée ici, j'espère que vous l'aimerez aussi!
(non mais moi je suis fan de sa bouille hein)
(et je lui fais une voix un peu crétine, j'adore)



J'ai vu qu'il existe aussi Coucou Mandarine, premier de la série, et Mandarine cherche son papa (décidément!) mais je n'ai pas encore eu le plaisir de les feuilleter. S'ils sont d'aussi bonne facture que cet opus, ça promet...

4 commentaires:

LaLite a dit…

han... je donnerais cher pour t'entendre faire la voix du poisson et de la tortue.
C'est vrai que les livres tactiles c'est carrément la dèche au niveau de l'histoire, donc je garde celui ci sous le coude pour ma dernière. merci bien.

Anaïs a dit…

Celui avec le papa, c'est la même chose, tout aussi choupitrognon. Le petit dont je m'occupais l'an dernier adorait ces deux livres, surtout la page du poisson aux écailles brillantes, et aussi le hérisson aux petits piquants. Par contre le léopard, niet, que dalle. Et je ne sais plus combien de dizaines de fois il m'a demandé de lui lire, avec toute la subtilité que peut avoir un gnome de 12 mois, c'est à dire en empoignant le livre et en le secouant devant mes yeux au risque de m'éborgner jusqu'à ce que je craque.

Joelle a dit…

il me semble qu'il en existe un sur le thème de Noël où il ne s'agit plus de toucher mais d'odorat ...
et qui est très bien fait aussi !

lili a dit…

Joelle > oui on l'avait pris à la bibliotheque, il ne restait pas trop d'odeur mais la petite souris etait bien mignonne quand même!