dimanche 7 juin 2015

Wilma Tenderfoot

Minuscule petit bout de fille de 10 ans, Wilma Tenderfoot habite l'Institution pour Petits Malchanceux située dans le bas, soit chez les pauvres, de l'Île de Cooper (un drôle de bout de terre coincé entre France et Angleterre, que Marco Polo a eu la flemme de découvrir un jour qu'il en avait marre d'explorer le vaste monde). A priori, Wilma est destinée à partir jouer les domestiques chez une petite vieille acariâtre du haut de l'île, soit chez les riches, mais sa vraie vocation à Wilma, ce sont les enquêtes policières, et plus particulièrement celles du célèbre Théodore Lebon, dont elle suit avec passion les aventures dans la presse.

Coup de bol extraordinaire, il s'avère que ledit Lebon est justement le voisin de la nouvelle employeuse de Wilma, moi j'en connais un qui va bientôt se retrouver flanquer d'une nouvelle et minuscule assistante pour résoudre ses énigmes...

Emprunté au hasard des rayons de ma médiathèque pour satisfaire la soif de lecture de fille aînée (8 ans et demi), Wilma Tenderfoot présentait le combo idéal pour ma jeune lectrice, à savoir :

  • Des mystères très mystérieux.
  • Une héroïne dégourdie et pas cucul.
  • Une pointe d'humour en plus.
Mission réussie pour moi, ma fille a réclamé le second tome de la série (il y en a 4) dès le premier terminé. En cerise sur les gâteau, les belles illustrations de couverture et à l'intérieur du roman sont de la talentueuse Nançy Pena et sont parfaitement raccords avec l'esprit de la série.

Wilma Tenderfoot, par Emma Kennedy, quatre tomes d'aventure à hauteur d'enfant, à lire dès 9 ans.

Aucun commentaire: