dimanche 6 juin 2021

Les Chroniques de l'érable et du cerisier

Ichiro a été abandonné bébé avec pour seul indice sur ses origines un pendentif en forme de feuille d'érable. Il connait une enfance loin du monde humain, élevé dans la montagne par un maitre samourai et une vieille domestique. À leur mort, le jeune garçon, désormais adolescent, se retrouve livré à lui-même sur les routes du Japon de l'ère Edo (pour resituer les choses on peut donc l'imaginer contemporain de la Princesse Kaguya). Lors de ses pérégrinations, Ichiro prendra diverses identités, et son chemin croisera celui de personnes peu recommandables, mais aussi d'amis précieux. Son destin sera surtout marqué par sa rencontre avec une mystérieuse princesse masquée. Au final, Ichiro réussira-t-il à en savoir plus sur ses origines ?

(Spoiler : Et ben non vu qu'en fait il s'agit du premier tome d'une série et qu'il s'achève sur un bon vieux cliffhanger des familles)

J'ai été assez décontenancée par le rythme très lent de ce roman dans sa première partie, et un style narratif assez poétique (et quasi dépourvu d'humour) plutôt à rebours de la plupart des romans jeunesse contemporains. J'hésitais même à le recommander à  mon ado (14 ans), qui est d'ordinaire plutôt branchée par le style Dragons et Baston, et qui l'a finalement commencé un jour de disette où elle n'avait plus rien en stock. En pratique elle l'a dévoré en deux jours et m'a réclamé la suite sitôt la dernière page tournée. Devant ma surprise, elle m'a expliqué qu'elle avait justement beaucoup aimé l'absence de baston, ainsi que l'absence d'histoire d'amour qui prend toute la place (il y en a certes une, mais qui reste somme toute discrète), ajouté au fait qu'elle apprécie les histoires qui se passent au Japon. Au final nous voici donc comme deux âmes en peine à attendre la parution du tome 2 pour en savoir plus sur notre mystérieux héros.

Les Chroniques de l'érable et du cerisier, de Camille Monceaux, un roman inattendu au coeur du monde flottant, à découvrir dès 13 ans.

3 commentaires:

Mélanie a dit…

Intrigant! On regrette le petit bouton "ça donne envie", parce que c'est exactement ça!

Chofie a dit…

Oui !!! Tous les petits boutons ont mystérieusement disparu et j'ai pas la moindre idée d'où ils sont passés !!!

Mélanie a dit…

Très mystérieux, cette disparition. Je les aimais bien, moi, ces petits boutons!