dimanche 17 juin 2018

Codenames


Les membres les plus agé·e·s du lectorat de ce blog se souviennent peut-être de feu Pyramide, jeu télévisé où il fallait faire deviner à un·e coéquipier·e un mot à l'aide d'un seul autre. 

Codenames reprend ce principe de base en vous faisant incarner une équipe d'espion·ne·s, sauf que cette fois c'est toute une série de mots (8 à 9) qu'il vous faudra deviner, et qu'il faudra y parvenir avant que l'équipe adverse ne complète sa propre mission.


La subtilité, c'est donc que vous allez pouvoir faire deviner plusieurs mots d'un coup à vos partenaires, un exemple en image :

Disons que sur ce jeu là, il vous faut faire deviner Licorne et Magie

Vous pouvez alors tenter l'indice suivant : Fantastique, 2 
(le 2 indiquant le nombre de mots concernés par votre indice) 

Il faudra cependant espérer que votre partenaire ne réponde pas Ange (ben quoi ? ça colle avec l'indice aussi !), auquel cas vous perdez la main et c'est au tour de l'adversaire de jouer.

La difficulté consiste donc à bien peser les risques, en essayant de faire deviner un seul (mais c'est plus lent) ou plusieurs (mais c'est plus dangereux) mots à la fois.

Le jeu est très rapide à prendre en main et à mettre en place, avec des petites parties rapides (15 minutes) mais que l'on a très vite envie d'enchaîner une fois qu'on a compris le principe.

Codenames, un jeu malin pour se triturer les méninges, à partir de, euh... 

Alors ça c'est une bonne question. L'éditeur dit 14 ans, Martin Vidberg (dont j'apprécie beaucoup les avis éclairés) dit plutôt 12 ans, moi j'ai vu des joueurs expérimentés de 9 ans très bien s'en sortir. 

Donc là ça va vraiment dépendre de vos petits joueurs maison et de leur familiarité avec les jeux de vocabulaire. Mais vous pouvez aussi faire des équipes familiales alliant enfants et adultes et dans ce cas je pense que le jeu est accessible dès 8 ans.


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Pour jouer avec des enfants, je conseillerai plutôt la version en images, elle permet d'éviter les références trop obscures pour les plus jeunes qu'on retrouve vite avec la version "mots". Et en tant qu'adulte, je trouve plus dur de jouer avec les images, donc tous les âges partent sur un pied d'égalité.