mercredi 17 février 2010

Sally Lockhart

Longtemps ma maman m'a répété que la littérature anglaise pour enfants c'était la meilleure du monde parce qu'elle ne prenait pas ses lecteurs pour des demeurés. Et ben les aventures de Sally Lockhart sont justement un excellent exemple de romans policiers "jeunesse" que les adultes apprécieront également. Faut dire aussi qu'aux commandes de cette série démarrée dans les années 80 mais qui a du attendre près de vingt ans pour être enfin traduite en français (merci l'effet Harry Potter) on a le génial Philip Pullman, auteur de la formidable trilogie A la croisée des mondes, donc forcément on part sur des bases saines.

Les aventures de Mlle Lockhart débutent à Londres à l'époque victorienne, lorsque, âgée de 16 ans, la jeune Sally apprend la mort de son père lors d'une mission en mer de Chine et décide d'enquêter sur le mystère qui entoure cette disparition. S'ensuivent moultes aventures trépidantes où notre héroïne va entre autres :

  • devenir conseillère en placements financiers,
  • refuser d'épouser l'homme qu'elle aime,
  • devenir mère célibataire,
  • découvrir les conflits sociaux dans l'Angleterre victorienne,
Ben ouais rien que ça....

Et c'est là qu'on arrive aux deux points qui rendent cette série remarquable. Déjà son héroïne principale est une jeune femme autonome, déterminée et d'une grande intelligence et qui n'attend pas bêtement l'arrivée du prince charmant. Franchement ce genre de personnage est encore trop rare dans la littérature jeunesse pour passer à côté. Entre deux rebondissements les romans prennent aussi le temps de développer une réflexion assez fine sur la société qui entoure Sally et notamment la place de la femme dans celle-ci, et là je dois dire que ça m'a bien bluffée. Sally Lockhart évolue dans une société complexe dont Pullman a choisi de rendre compte et je vois ça comme une grande marque de respect pour ses jeunes lecteurs.

Cette série comprend trois tomes centrés autour du personnage de Sally Lockahrt : La malédiction du rubis, Le mystère de l'étoile polaire et La vengeance du tigre ; ainsi qu'un quatrième tome, La princesse de Razkavie, où Sally n'apparaît qu'en second plan mais qui est également très bon (et qui comprend aussi un très beau personnage féminin). En ce qui concerne l'age de lecture je dirais dès 9-10 pour les bons lecteurs, sachant qu'il y a quand même des passages assez sombres dans les romans (Londres à l'époque victorienne c'était pas vraiment le pays des Bisounours), donc c'est à moduler en fonction de la sensibilité de chacun.

2 commentaires:

Carine a dit…

Pfff, ça sent les achats dans pas longtemps ça!Je suis tellement faible et j'adore tout ce que j'ai pu découvrir grâce à vous...Je vais essayer de résister quand même un peu.
Merci

maman huitre a dit…

j'aime beaucoup cette série que j'ai pu découvrir à la bibliothèque et que je recommande fortement