dimanche 1 décembre 2019

Simon Portepoisse

Chez les Portepoisse, père, mère et enfants, on est porte-malheurs professionnels et c'est une fierté familiale. Chaque membre de la tribu se doit d'aller chaque jour remettre aux humains un ticket-poisse : jambe cassée, train raté ou gâteau brûlé, les petits malheurs du quotidien ne manquent pas !

Et puis il y a Simon.

Le souci avec le petit dernier, c'est qu'il ne semble guère apprécier la vocation familiale. Alors en ce grand jour où il doit livrer sont premier ticket-poisse, notre porte-malheur débutant va être accompagné de George, le chat noir gardien de la famille. Ensemble, réussiront-ils à gâcher les vacances de la (pas si) parfaite famille Chouquette ? Simon ne serait-il pas un peu trop gentil pour être un porte-malheur ?

Les familles de monstres gentils ont toujours la côte en littérature jeunesse et les Portepoisse en sont un très bon exemple, joyeux et haut en couleurs (et très joliment mis en images par Bruno Salamone). Les plus jeunes s'amuseront beaucoup de ce monde aux normes inversées, où l'on se régale de limaces avant de partir semer la désolation et où les familles parfaites en apparence cachent parfois des secrets peu reluisants...

Simon Portepoisse, d'Antoine Dole et Bruno Salamone, une famille de monstres pas si méchants, à adopter dès 7 ans.

PS : La couverture de ce premier album est ornée d'un gros stickers Par l'auteur de Mortelle Adèle, puisqu'Antoine Dole n'est autre que Mr Tan, ce qui je suppose doit tenir lieu d'argument marketing. À la maison ma progéniture est effectivement fan de Mortelle Adèle, et croyez bien que ça me désole, parce qu'en vrai je déteste cette série. Je hais viscéralement son humour à deux balles qui ne m'a jamais même arraché un sourire, et ses graphismes infâmes qui me font saigner les rétines à chaque fois que je pose les yeux dessus. Mais Simon Portepoisse, par contre, c'est très choupi (et beaucoup plus travaillé sur le plan graphique). Donc si comme moi les aventures de la petite teigneuse à couettes vous exaspèrent, ne vous laissez pas influencer par ce maudit sticker et donnez donc une chance au jeune porte-malheur !

2 commentaires:

macedeli a dit…

C'est drôle ce que tu dis, car moi j'adore "Mortelle Adèle", elle est caustique, hargneuse, maline bref adepte ! on n'a pas tous le même humour :-) je n'ai pas lu les denriers, peut être que ça tourne en rond à force ?
Cela étant le "trop" marketing autour de la série m'énerve.

Chofie a dit…

Pour en avoir discuté avec d'autres parents, il y a des ressentis très variés autour de cette série (qui fait plutôt l'unanimité auprès des enfants c'est clair). Je pense que c'est aussi important d'apporter un contrepoint au concert de louanges habituel. Et pour les parents qui partagent mon avis sur Adèle je tenais à signaler que "Simon Portepoisse est sur une ligne assez différente.