dimanche 24 mars 2019

Les Vanderbeeker

Deux parents, cinq enfants, un chien, un chat et un lapin, les Vanderbeeker sont l'incarnation même de l'adage Famille nombreuse, famille heureuse. Depuis déjà 6 ans, tout ce petit monde occupe joyeusement (et parfois un peu bruyamment) les deux premiers étages d'une maisons en grès rose de Harlem. Mais cette année, à six jours de Noël, un drame s'annonce : Le vieux M. Beiderman, leur irascible voisin du quatrième étage et propriétaire refuse de renouveler leur bail. Les Vanderbeeker ont moins de deux semaines pour déménager. 

Aussitôt le compte à rebours s'enclenche et toute la troupe des enfants se met en ordre de marche pour sauver le foyer familial. Mais comment convaincre un vieil homme ronchon et que l'on connaît à peine de les garder comme locataires ?

Les Vanderbeeker constituent donc un exemplaire de plus de ces grandes familles attachantes que l'on aime retrouver dans la littérature jeunesse. Chacun des enfants y a son caractère propre, de Jessie (12 ans) l'inventrice de génie à Laney (4 and 3/4) la petite câlineuse de choc, et va mettre ses talents à contribution pour charmer le vieux Beiderman. Le roman s'inscrit également dans la tradition très anglo-saxonne (et finalement beaucoup moins classique en France) du Conte de Noël, avec petit miracle à la clé le 25 décembre au matin. Les bonnes fées qui se sont penchées sur ce récit ont donc des airs de Dickens et de Capra. D'autant que le petit coin de Harlem où les Vanderbeeker évoluent est presque un personnage à part entière du roman, et le rôle important joué par les voisins de nos héros évoque notamment les petites communautés de La Vie est Belle ou encore celle du Chant du Missouri.

Les Vanderbeeker, T1 On reste ici ! (le T2 est prévu pour juin), de Karina Yan Glaser, un fratrie avec un coeur gros comme ça, à aimer dès 10 ans.

Petit Grain de Sel diversité : J'aurais beaucoup aimé une édition du roman comportant des illustrations de chacun des membres Vanderbeeker. En effet l'autrice précise de manière fugace qu'il s'agit d'une famille mixte. Autant les petit·e·s lecteur·rice·s américain·e·s pourront sans doute s'imaginer sans difficulté chacun des personnages, autant je crains fort que le lectorat français passe à côté de cette information et ne se représente une famille entièrement blanche par défaut (nonobstant quelques références à la chevelure indomptable de Jessie).

dimanche 17 mars 2019

Bienvenue Tristesse

Parfois, Tristesse arrive sans prévenir.

Un grand chamallow vert et mou, qu'il est impossible de cacher, qui vient vous coller et qui prend souvent toute la  place.

Et si c'était justement ça qu'il fallait faire ? Lui donner une petite place à nos côtés, l'écouter, et la laisser faire un petit bout de chemin avec nous jusqu'à ce qu'elle se décide enfin à repartir...

Les livres jeunesse consacrés aux émotions sont assez courants, mais abordent majoritairement des sentiments plus joyeux, ou plus visibles, comme les terribles colères des tous petits que l'on espère un jour canaliser.

Mais de la tristesse on parle en somme assez peu, peut-être parce qu'elle nous fait peur chez un enfant, alors que cette émotion là a tout autant sa place dans notre vie que les autres. 

Ce très joli album pour les plus petits vient donc mettre des mots simples et de belles images rondes sur un sentiment essentiel qu'il faut savoir nommer et accepter au lieu d'espérer (en vain ?) la dissimuler.

Bienvenue Tristesse, de Eva Eland, un album tout doux pour accueillir un sentiment qui fait aussi partie de nous, à partir de trois ans


PS : Et pour les petits lecteurs mais quand même un peu plus grands (à partir de 6 ans on va dire), je rappelle que le plus chouette film jeunesse sur les émotions, et qui souligne aussi l'importance de laisser une place à Tristesse dans la construction de notre personnalité, c'est le fabuleux Vice-Versa des studio Pixar !

dimanche 10 mars 2019

Comment s'informer ?

De nos jours un·e citoyen·ne souhaitant s'informer est à la fois submergé·e de sources (issues des médias traditionnelles ou des réseaux sociaux) et confronté·e à une répétition incessante des mêmes informations, ce qui rend les voix dissonantes difficilement audibles. 

Face à ce déferlement de données, cet ouvrage vient rappeler de manière claire et bien structurée des points essentiels pour exercer notre regard critique. L'information est fabriquée et pour savoir la décrypter il nous faut savoir quelles sont les conditions de cette fabrication. Qui possède les médias, qui sont les journalistes, comment sont-ils ou elles formé·es et quelles sont leurs conditions de travail ?

Après leur très bon ouvrage sur le féminisme, les éditions du Ricochet réalisent une fois de plus un travail remarquable avec ce documentaire jeunesse (que que beaucoup d'adultes gagneraient également à lire) d'utilité publique. Le texte de Sophie Eustache est à la fois dense et limpide, judicieusement éclairé par les illustrations d'Élodie Perrotin, et la bibliographie en fin d'ouvrage permet à chacun·e d'aller plus loin s'il ou elle le désire. J'aime les ouvrages qui font confiance à l'intelligence de leur lectorat et celui-ci en fait clairement partie.

Comment s'informer ?, de Sophie Eustache et illustré par Élodie Perrotin, un documentaire exemplaire, à potasser pour mieux s'informer à partir de 12 ans.

dimanche 3 mars 2019

La grande aventure du langage

Passionnant, mystérieux, et surtout d'une richesse infinie, le langage est au coeur de notre humanité et les questions autour de ce sujet sont sans fin.

Quand est-il apparu ? 
D'où viennent tout les langues du mondes ?
Comment naît un mot ?

Ce joli documentaire jeunesse aborde ces points (et bien d'autres encore), avec pédagogie et clarté et s'achève par un chapitre consacré aux métiers de la parole, des fois que l'ouvrage ait suscité des vocations chez ses jeunes lecteur·rice·s. 

Le texte est riche et dense, mais joyeusement éclairé par les illustrations colorées et pleines de fantaisie de Lili Scratchy. Il est si difficile de leur résister qu'on ne peut s'empêcher de saisir le livre en voyant sa belle couverture, et qu'on se retrouve plus savant·e sans avoir même eu le temps de s'en apercevoir !

La grande aventure du langage, d'Ingrid Seithumer et Lili Scratchy, un livre qui nous apprend plein de choses sans en avoir l'air, à découvrir à partir de 8 ans.




dimanche 24 février 2019

Les Filles/Garçons peuvent le faire aussi !

Pirate farouche ou licorne multicolore, calme ou agité·e, en paillettes ou en survet' (ou les deux), en larme ou riant·e aux éclats, camions ou poupées, timide ou deshinibé·e, en bleu ou en rose, et que sais-je encore, cet album double vient joyeusement rappeler quelque chose de fondamental à tou·te·s ses petit·e·s lecteur·rice·s.

Vous avez le choix.

Que ce soit votre tenue, vos activités votre caractère, vos ami·e·s, ou votre humeur, vous avez le choix d'être heureux·ses de la façon qui vous convient à vous, et rien ni personne n'a le droit de vous dicter comment faire.


Fille n°3 (6 ans) a été complètement enchantée par cet album qui démolit avec talent les injonctions de genre et vient rappeler qu'il y a autant de façons de trouver son bonheur qu'il y a d'enfants. Le texte en courts paragraphes rimés est parfaitement servi par des illustrations qui ont pris soin de veiller à la diversité des enfants représenté·e·s. Au final le livre nous donne une très belle et enthousiaste vision de l'enfance, un immense et fabuleux champ des possibles que l'on ne saurait restreindre sous prétexte qu'on est né·e fille ou garçon.

Les Filles/Garçons peuvent le faire aussi !, écrit par Sophie Gourion, et illustré par Isabelle Maroger, un album épatant à découvrir dès 4 ans.

dimanche 17 février 2019

Be Happy !

Après son très bel ouvrage sur Gershwin, Susie Morgenstern partage avec nous ses souvenirs d'enfance, la sortie mensuelle en famille au cinéma, et la découverte d'un monde enchanté sur l'écran, une fois les lumières éteintes dans la salle. 

En 15 films et 19 chansons, ce fabuleux albums nous emmène donc faire un tour entre Broadway et Hollywood. Et il vous sera difficile, voire impossible, d'en ressortir sans avoir envie de vous mettre au claquettes ou de (re-re-re-re-re-)regarder Chantons sous la Pluie.

Ayant été moi-même biberonnée aux comédies musicales, qui sont d'ailleurs un choix idéal pour une soirée DVD en famille, je ne pouvais qu'adorer cet album, qui représente une parfaite introduction au genre. On y trouve autant des classiques incontournables, que des oeuvres moins connues en France, mais que l'on a de suite envie de découvrir un fois qu'elles nous ont été présentées par l'autrice. À ma grande joie, les filles ont été aussi ravies que moi par l'écoute du disque, et le programme de nos prochaines soirées DVD est donc tout trouvé pour les mois à venir...

Be Happy, conté par Susie Morgenstern et illustré par Sébastien Mourrain, un album emballant qui vous fera découvrir un univers enchanteur, en famille et à partir de 6 ans.
(et on trouves de extraits musicaux de l'album sur le site de l'éditeur)

dimanche 10 février 2019

Unlock

Les activités coopératives de type escape rooms sont à la mode, mais pas forcément accessibles à un public familial avec des enfants jeunes, pas toujours proches de la maison, et pas toujours données.

Du coup Unlock vient occuper ce créneau un peu nouveau de l'escape game familial coopératif et jouable à la maison. Dans chacune des aventures on se trouve plongé·e·s dans un nouvel univers, avec un scénario original, où les énigmes à résoudre s'enchaînent dans un temps limité (en général 60 minutes). Pour ce faire on dispose de cartes numérotées à retourner au fur et à mesure que l'enquête avance, et d'une appli gratuite qui va faire le chrono et permettre de s'immerger totalement dans l'histoire, chaque aventure a sa propre bande son, de résoudre certaines des épreuves, ou encore de récupérer des indices quand on est vraiment coincé·e·s et que le temps presse trop.

Ici on a testé nos premiers scénarios avec des amis, avant de commencer à jouer en famille, et on est complètement fans. Même si les boites indiquent 10 ans et plus en recommandation d'âge, dans un groupe qui comprend des adultes on peut parfaitement intégrer des enfants plus jeunes (notre 6 ans a même déjà repéré des indices qui nous avaient échappés sur les cartes). Les épreuves sont très variées et bien dosées, et une fois qu'on a compris les mécanismes de base le jeu a un petit côté addictif. On a très envie d'enchaîner les aventures !

Le seul bémol qu'on pourrait ajouter à ce système, c'est la non rejouabilité des scénarios, sachant qu'une boite contenant une aventure coûte dans les 10-15€, et que les boites de trois aventures sont vendues entre 25 et 35€. Mais ça reste un budget très raisonnable pour une soirée familiale par rapport à une sortie cinéma pour 4 ou 5. Si vous avez des copains joueurs, il est toujours possible de faire circuler les boites entre familles (et si vous avez la chance d'avoir une ludothèque à proximité de la maison, alors là Bingo ! Vous savez quoi noter sur leur cahier de suggestions..).

Unlock, des boites épatantes pour passer un bon moment en famille à partir de 8 ans (mais les plus jeunes sont aussi les bienvenu·e·s !)

PS : Et si vous voulez tester le principe du jeu et voir un peu le genre d'énigmes qui vous attendent, de courtes démos peuvent être téléchargées et imprimées à la maison sur cette page.

mercredi 6 février 2019

Superchouette hiver !

Car rien ne vaut une bonne journée tranquille au chaud à la maison, à bouquiner pendant qu'il fait froid dehors, voici quelques sorties récentes dans les chouettes séries déjà chroniquées sur le blog !
  • Slip hip hip !, le troisième tome du Loup en slip est sorti cet automne et il est aussi fabuleux que ses prédécesseurs.
  • Dans leur dernier opus, Bulle et Bob vont faire un tour en forêt et nos oreilles sont enchantées.
  • Pour les amateur·rice·s de mystères fort mystérieux, la série Sherlock, Lupin & moi s'est enrichie de deux nouveaux épisodes.

  • Dans le tome 4 du Château des étoiles, la petite bande d'aventurier·e·s de l'espace nous emmène jusque sur Mars.

dimanche 3 février 2019

Ms. Marvel

Kamala Khan est une adolescente d'origine pakistanaise qui coule une vie paisible (enfin, aussi paisible que possible quand on tente de concilier une culture parentale traditionaliste avec l'american way of life) dans la petite ville de Jersey City, à deux pas de New-York mais néanmoins loin de l'agitation de la grande ville.

Et puis un beau soir, Kamala se retrouve en contact avec une brume tératogène qui va lui donner des super pouvoirs (agrandir ou rétrécir tout ou partie de son corps à volonté). Pouvoirs qu'elle va devoir apprendre à maîtriser (et c'est pas de la tarte), avant de rejoindre l'équipe des Avengers. On pourrait penser que c'est une rêve qui se réalise pour notre héroïne (fan de super héros depuis toujours), mais conjuguer super pouvoirs et une vie de lycéenne, avec les parents sur le dos et la bande de potes qui va bien, ça n'a vraiment rien de simple...

J'ai toujours eu une relation ambiguë avec l'univers des Comics américain. Autant je kiffe les super pouvoirs et les grosse bastons, autant il faut reconnaître que ça a longtemps été un monde inventé pas des hommes (hétéros), pour les les hommes (hétéros), et les superhéroïnes à la morphologie improbable (avec les poses absurdes qui vont bien en couverture #PayeTaColonneVertébraleTordue) et hypersexualisée, c'était quand même moyennement ma came. 

Compte tenu de tout cela, Ms. Marvel est un série particulièrement réjouissante, qui déroule une galerie de personnages variés (en genre, morphologie ou culture) mais tous profondément attachants. Les épisodes alternent entre l'aventure et le récit d'apprentissage, où notre héroïne doit apprendre à composer avec ses ambitions, celles de ses parents à son égard, mais aussi ses capacités physique (c'est parfois dur de sauver le monde et d'apprendre ses cours dans une journée qui ne contient que 24h) et les sentiments de ses ami·e·s, pour au final trouver un chemin qui lui est propre. Le tout est conté avec beaucoup d'humour et de finesse et cette nouvelle héroïne a fait l'unanimité auprès de toutes les filles de la maison (9, 12 et 40 ans au compteur).

Ms. Marvel, scénarisé par Gwendolyn Willow Wilson, avec Adrian Alphona au dessin (pour les premiers tomes et après ça change tout le temps), une héroïne super attachante, à découvrir dès 9 ans.



Le tome 1 a eu droit à une édition avec la couverture dessinée par Pénélope Bagieu et c'est trop la classe !!!

dimanche 27 janvier 2019

Oh, hé, ma tête !

 Tout ça c'est à cause de maman,
(...)
Moi, je voulais me déshabiller tout seul.
Mais comme elle était pressée, 
elle a tiré trop fort,
et voilà le résultat !

Le résultat, c'est un petit bonhomme à la tête coincé dans son t-shirt, et qui commence à envisager très sérieusement de passer le reste de son existence comme ça. 
Après tout, pourquoi pas ? 
Même qu'on voit un peu à travers le tissu, alors il y a sûrement moyen de s'arranger !

Partant d'une situation classique et bien connue des parents de tous petits (Je veux faire tout seul !), cet album nous montre donc tout ce qu'on peut accomplir avec la tête coincée dans son t-shirt, via des illustrations à la fois sobres et hilarantes (ça c'est la Japan Touch). Jusqu'au dénouement final qui sent lui aussi le vécu (avec mention spéciale au soupir de résignation maternel, qui en trois lettres parvient à retranscrire parfaitement des années de parentalité...). Au final, ça nous fait une lecture idéale pour tou·te·s les petit·e·s en quête d'autonomie.

Oh, hé, ma tête !, de Shinsuke Yoshitake, une drôle de tranche de vie à partager avec ses enfants à partir de 3 ans.

Et sinon, le titre alternatif du livre, c'était Les pérégrinations d'un petit bidon.

dimanche 20 janvier 2019

Gribouille en vadrouille

Dodu et court sur pattes, Gribouille est un adorable chat d'appartement qui se lance un beau jour à la poursuite d'un papillon sur le toit de son immeuble. Le voilà soudain parti à la découverte de la grande ville et de ses merveilles.

Mais la grande ville, au bout d'un moment, c'est fatigant.
Et froid.
Et mouillé.
Et puis il fait faim.
Et puis Gribouille ne sait plus trop comment rentrer chez lui...
Heureusement, dans la grande ville, on trouve aussi plein d'autres chats (tout aussi dodus et adorables), et cette nouvelle bande de copains aura tôt fait d'adopter Gribouille pour l'emmener passer une journée inoubliable... jusqu'à la prochaine aventure.

Les illustrations joyeuses et punchy de Leo Timmers font merveille dans ce récit classique sur la découverte du vaste monde extérieure, avec une troupe de matous aux grand yeux irrésistibles qu'on a follement envie de rejoindre pour une petite balade sur les toits.

Gribouille en vadrouille, de Leo Timmers, une folle fantaisie féline à découvrir dès 4 ans.



dimanche 13 janvier 2019

Jasmine


Haute comme trois (minuscules) pommes (voire comme 3 cerises), mais d'une détermination à toute épreuve, Jasmine est une adorable, et pourtant intrépide, souris aux bottes roses, dont les aventures pleines d'humour sont un reflet coloré de l'univers mental de ses petit·e·s lecteur·rice·s. 

On y aborde donc des sujets fédérateurs pour les enfants de maternelle : Les sauts dans les flaques, les prouts, les peurs de l'enfance... et c'est avec joie que l'on suit cette petite boule d'énergie dans ses pérégrinations.

Notre héroïne et ses petits copains évoluent dans un univers visuel à la fois poétique et fantaisiste  où l'on se plonge avec ravissement. Ici on est bien-sur fans de l'épisode Jasmine et le Proutodino, qui narre la rencontre de la souris et d'un dinosaure au métabolisme contrarié mais néanmoins hilarant.

Jasmine, une série des frères Bianco, Guillaume aux illustrations et Thomas au scénario, une super copine pour bien rigoler dès 4 ans.

Toute ressemblance entre la piaule foutraque de la souricette et une véritable chambre d'enfant ne saurait être purement fortuite...


dimanche 6 janvier 2019

La ligue des super féministes

L'année 2019 commence très très fort du côté de la littérature jeunesse aves cette formidable bande-dessinée. Mirion Malle, qui était déjà aux illustrations du fabuleux Les Règles... quelle aventure !, a su allier avec un talent remarquable humour et pédagogie pour transmettre au jeune public les concepts de bases (le genre, le consentement, les représentations stéréotypées, les rapports de domination) qui permettent de comprendre l'importance des luttes féministes d'aujourd'hui. 

L'album rejoint ainsi mon podiums des (pas si nombreux) bons ouvrages jeunesses sur le féminisme, avec un petit truc plus qui n'appartient qu'à lui et qui change tout : La colère et l'indignation.

En effet les livres sur le sujet s'astreignent généralement à conserver un ton policé (sans doute pour ne pas effrayer leur lectorat potentiel), mais c'est oublier qu'on a en fait toutes les raisons de s'indigner faces à la persistances des discriminations liées au genre, et qu'en plus le public jeunesse est particulièrement sensible aux injustices. Du coup on partage pleinement l'indignation, justifiée, du personnage narrateur, qui vient nous exposer les absurdités associées au sexisme au quotidien.

L'album est publié aux éditions La Ville brûle, qui montrent une fois de plus qu'elles savent faire confiance à l'intelligence de leurs jeunes lecteur·rice·s avec cet ouvrage salutaire qu'on devrait trouver dans le CDI de tous les collèges du pays.

La ligue des super féministes, de Mirion Malle, une BD géniale et indispensable, à découvrir dès 9 ans.


mardi 1 janvier 2019

Superchouette année !

On vous souhaite une fabuleuse année 2019, pleine de douceur, d'aventure et de rigolade familiales, à savourer de superchouettes moments tous ensemble grace aux conseils du blog !

(et que toutes vos soirées DVD soient aussi animées !)